Ses ronflements perturbent les clients du bar voisin : le patron de l’établissement porte plainte

Police-IMG_4105

Nos lecteurs auront sans doute remarqué la place grandissante accordée aux faits d’incivilités dans nos colonnes. Ce fait divers confirmera hélas, leur impression.
Besançon. Jeudi dernier, ce sont les clients attablés en terrasse d’un bar de la rue Courbet qui ont eu à subir les nuisances sonores provenant d’un appartement situé deux étages plus haut. Là, vit un homme visiblement peu enclin au respect de la tranquillité des autres. Ce riverain – déjà négativement connu des services de police pour des faits similaires – s’était endormi en laissant la fenêtre de sa chambre grande ouverte. Jusqu’ici rien de répréhensible en pleine période estivale. Sauf que l’homme en question est aussi un ronfleur de première catégorie. Du genre à régaler généreusement toute la rue de ces exploits laryngés.

« Je percevais à peine les éclats de rire de mes voisins de table ! » confirme un client présent ce soir-là en terrasse. Vers 23 heures les ronflement deviennent franchement insupportables : « Les clients ont commencé à s’en aller… » raconte Gérard Monin, le patron du bar. « On n’entendait même plus la musique d’ambiance. J’avais pourtant mis Metallica à fond et mes enceintes donnent directement sur la rue ! »

M.Monin, pourtant unanimement décrit comme un homme tolérant et « plutôt cool » par les habitués de l’établissement, se résout finalement à appeler la Police. Une patrouille intervient vers minuit, réveille le ronfleur et lui dresse procès verbal.
Une plainte a été déposée dès le lendemain. Peut-être servira-t-elle d’exemple et dissuadera-t-elle enfin les auteurs de ces incivilités qui polluent chaque été un peu plus les soirées bisontines.

La rédaction

crédits image : Rama / Creative Commons