Restauration scolaire : des plats de substitution proposés quand « ils n’aiment pas »

epinards

À tous les coups ça marche. Servez à la cantine des frites avec un steak haché et vous ferez l’unanimité. Les gosses en redemanderont.
Maintenant proposez-leur des épinards. Vous verrez, c’est imparable : beaucoup ne toucheront pas à leur assiette.

Et où iront les nombreuses assiettées d’épinards non consommées ? À la poubelle, malheureusement.

Face à ce gâchis alimentaire et financier, le service Restauration scolaire de notre bonne ville a décidé de réagir.
Jeanne-Marie Dulac – diététicienne chargé de contrôler l’équilibre des repas servis dans les cantines municipales – n’envisage pourtant pas de bannir les mets « impopulaires » : « Même s’il s’agit des deux plats les moins appréciés des enfants, les épinards et autres langues de bœufs ne disparaitront pas des menus de la cantine. Car c’est aussi notre mission de garantir la diversité alimentaire et d’éduquer le goût des petits Bisontins ».

Le service Restauration scolaire de la ville a donc fait le choix d’une autre solution : dès cette rentrée, des plats de substitution seront proposés aux enfants. Ceci afin de limiter le gâchis et de permettre à chacun de manger à sa faim.

« Les enfants qui n’aiment pas les épinards pourront ainsi se régaler d’autres légumes délicieux que beaucoup de connaissent pas encore : les salsifis. », précise Mme Dulac, « Quant à la langue de bœuf, il seront heureux de pouvoir l’échanger contre des tripes de veau agrémentées de choux de Bruxelles. »

Voilà une initiative qui ravira sans doute tous les petits Bisontins.

La rédaction

Crédits image : auteur inconnu / Creative Commons