Archéologie : découverte exceptionnelle des restes d’un mammouth à proximité de Besançon

mammouth_chateaufarine

« C’est une découverte de tout premier ordre », nous confie enthousiate Jean Luc Bonifosse, directeur de recherche au sein de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP).

sac234B-INRAPIl n’est pas rare que les découvertes archéologiques majeures comme celle-ci soit le fait d’un heureux hasard. En l’occurrence, c’est dans le cadre des travaux d’agrandissement du centre commercial de Chateaufarine que des ouvriers ont mis au jour la semaine dernière une grande quantité de sacs en plastiques. Tous étaient dans un état de conservation remarquable et portaient des inscriptions étranges.

Immédiatement alertée, l’INRAP a dépêché sur place une équipe d’archéologues. Le chantier a été stoppé et les fouilles ont débuté.

« Nous avons immédiatement identifié les traces de la présence ancienne d’un Mammouth sur le site. C’est incroyable car nous ne savions pas que la zone avait été propice à l’implantation d’un tel spécimen ».

Même si les fouilles ne font que commencer, il est fort probable que l’ensemble des restes du Mammouth puisse être retrouvé. Cela constituerait alors une première en France.

 

  1. […] « C'est une découverte de tout premier ordre », nous confie enthousiate Jean Luc Bonifosse, directeur de recherche au sein de l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP).  […]

Comments are closed.