Plan anti-tabac : les cigarettes au cyanure arrivent en France

cigarette-cyanure

« Fumer tue » – Voilà déjà quelques années que ce message est apposé sur les paquets de cigarettes commercialisés en France. Pourtant, pour de nombreux fumeurs, la prise de conscience des risques liés à leur tabagisme n’a rien changé. Un cancer ? un infarctus ? Oui, peut-être, mais dans 10 ou 30 ans. Alors que le besoin incontrôlable d’en fumer une : c’est tout de suite.

Mais voilà qu’avec l’application des nouvelles mesures anti-tabac, l’avertissement « Fumer tue » pourrait devenir beaucoup plus concret pour les fumeurs. En effet, outre l’apparition des paquets de cigarettes neutres et l’interdiction de fumer en présence d’enfants en bas âge, le ministère de la Santé propose une mesure encore plus radicale : une cigarette sur un million contiendra désormais une dose létale de cyanure.

Concrètement, le consommateur malchanceux qui fumera une cigarette au cyanure en ressentira les premiers effets après une ou deux bouffées. Il sera d’abord secoué de spasmes puis commencera à saigner de la bouche avant de s’écrouler et de succomber ; tout cela en moins de deux minutes.

À l’origine de cette mesure on retrouve les travaux du docteur Malter, spécialiste des addictions, qui a obtenu des résultats impressionnants sur des volontaires (des détenus condamnés à la prison à vie en Birmanie).

« Ces expérimentations ont permis de démontrer qu’une mort violente causée par une cigarette au cyanure a la vertu de faire réfléchir les autres fumeurs témoins directs ou indirects de la scène. L’impact positif est tel que chez 93% d’entre eux, l’envie de fumer disparait immédiatement et définitivement », s’enthousiasme un expert du département « tabac et dépendance » du ministère de la Santé.

Du coté des marchands de tabac, on a d’abord fait grise mine. Mais la promesse du gouvernement d’introduire en contrepartie des distributeurs de cigarettes dans les collèges et les lycées, les a finalement convaincus d’accepter cette nouvelle mesure.