L’incroyable succès de la saucisse de Morteau électronique

La consommation de saucisses de Morteau apparaît en nette perte de vitesse chez les jeunes Francs-Comtois. En cause, le phénoménal succès commercial de la « e-Morteau » apparue il y a deux mois. Quels sont ses atouts ?

e-morteau

Inquiétude dans la saucissosphère franc-comtoise. Une enquête de la Fédération des Producteurs de Saucisses de Morteau réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 2% des élèves des collèges et lycées de la région, a montré une baisse de 35% de la consommation de saucisses de Morteau chez les jeunes, par rapport à l’an dernier.

guillemetsLa meilleure explication à cette baisse récente de la consommation chez les collégiens et lycéens est l’apparition de la saucisse de Morteau électronique », explique le charcutier Bertrand Groslambert

La « Morteau électronique » – aussi dénommée « e-Morteau » – est un véritable phénomène commercial. Apparue il y a tout juste deux mois, il s’en est déjà écoulé plus de 12.000 exemplaires. Chez les 15-29 ans, elle constitue l’objet high-tech du moment et semble avoir « ringardisé » la véritable Morteau.

Mais l’utilisation de la e-Morteau se développe également parmi les autres classes d’âge de la population franc-comtoise. Pour comprendre cette évolution, voyons les avantages de la Morteau électronique par rapport à la traditionnelle saucisse de Morteau.

1. Plus fun et plus facilement transportable

La e-Morteau, qui a l’allure d’une Morteau traditionnelle dans laquelle on aurait planté un stylo, permet d’inhaler une vapeur aromatisée contenant généralement des arômes très proches de ceux de la bonne vieille saucisse de Morteau. On peut l’avoir toujours sur soi et il suffit d’appuyer sur un petit bouton pour retrouver quasi instantanément le goût et la tiédeur d’une vraie saucisse, mais sans en retrouver les inconvénients. « On peut la transporter dans la poche de sa veste sans risquer la moindre tâche de gras« , précise le gérant de la boutique Happ’e-Morteau qui a ouvert place du 8 septembre, à Besançon, en octobre.

Le modèle "e-Morteau de poche"

Le modèle « e-Morteau compact »

2. Elle ne contient aucune graisse

Les médecins sont les premiers à se réjouir de l’absence totale de graisse dans la e-Morteau. Un indéniable atout par rapport à la vraie Morteau, responsable de l’obstruction de millions d’artères.

guillemetsQue la e-Morteau ringardise la saucisse  est une très très bonne nouvelle », estime le Pr Woullensting qui préside l’Office français de prévention des maladies cardio-vasculaires (OFPMCV).

On comprend alors pourquoi les 40-59 ans s’y intéressent de plus en plus : elle constitue un substitut gustatif convaincant pour tous ceux qui − pour cause de régime ou d’excès de cholestérol − doivent limiter leur consommation de saucisses de Morteau.

3. Des économies conséquentes

L’aspect financier consitue également un argument en faveur de l’e-Morteau. Celle-ci nécessite un investissement de départ non négligeable (entre 49 euros pour un modèle d’entrée de gamme et 120 euros pour le modèle de luxe avec le petit bâton typique de la Morteau) mais ensuite, le coût des recharges de liquide est nettement plus économique que la consommation de saucisses traditionnelles.

comparatif-coût
4. Des interrogations sanitaires

Toute nouvelle technologie mérite que l’on s’interroge sur ses potentiels effets négatifs. Qu’en est-il de la saucisse de Morteau électronique ? Depuis son lancement, en septembre dernier, un seul accident domestique a été recensé. Il s’agissait en l’occurrence de l’explosion d’une e-Morteau. Cet accident n’a heureusement fait aucun blessé et la technologie n’a pas été mise en cause. C’est la maladresse, ou plus exactement la bêtise d’un utilisateur qui en est à l’origine. Les constructeurs de Morteau électroniques en ont tiré les conséquences et préciseront désormais sur chaque mode d’emploi que « la e-Morteau ne doit en aucun cas être ajoutée à une choucroute en cours de cuisson ».

Quant au liquide utilisé pour produire la vapeur de la Morteau électronique, les revendeurs se veulent rassurant : « Ce liquide vient de Chine, comme 95% des objets électroniques que nous utilisons traditionnellement. Les consommateurs peuvent donc avoir confiance« , affirme Robert Grandjeannot qui est l’importateur exclusif de la e-Morteau en Franche-Comté.

La e-Morteau, comment ça marche ?

e-morteau-infographie1