L’Europe va interdire le vin chaud

Vin_chaud_2

Imaginez-vous un marché de Noël sans vin chaud ? Non bien sûr. Il faudra pourtant vous y faire.

La Commission européenne s’est penchée récemment sur le cas de votre verre de vin chaud. Et plus précisément sur la coumarine, une substance présente naturellement dans la cannelle. Sous l’effet conjugué de la chaleur et des vapeurs d’alcool, la coumarine subirait une transformation moléculaire qui la rendrait potentiellement nocive pour nos neurones. Voilà qui explique sans doute le comportement parfois étrange de certains gros buveurs de vin chaud.

En application du principe de précaution sanitaire, la vente et la consommation de vin chaud seront interdite dans l’ensemble de l’Union européenne à compter du 1er mars 2015.

Sur les marchés de Noël, les réactions vont de l’incrédulité à la franche colère, comme nous avons pu nous même le constater à Besançon hier soir. « L’Europe n’est vraiment bonne qu’à nous faire ch… ! », hurle ce vendeur de vin chaud. « Il y a 10 ans, je vendais des sashimis de thon rouge sur le marché de Noël de Colmar. L’Europe en a interdit la pêche et j’ai dû me lancer dans le vin chaud. Je vais vendre quoi maintenant ? Du vin froid ?  »

Cette décision absurde ne manquera pas de faire beaucoup parler sur les marchés de Noël, entre deux verres de vin chaud. Les derniers…

La rédaction

Crédits image : Clément Petit / Creative Commons