La Bourgogne concède Alésia à la Franche-Comté en échange de la capitale régionale

Devant un parterre de journalistes réunis ce matin pour s’entendre expliquer les modalités de la fusion prochaine entre la Franche-Comté et la Bourgogne, Marie-Guite Dufay – présidente de notre région – a fondu en larmes en s’émouvant du fait que « c’est pas juste parce qu’on n’avait jamais dit que ça serait forcément Dijon la capitale régionale ! ».

François Patriat – son homologue bourguignon – a alors prononcé ces mots historiques : « On n’a qu’à dire qu’Alésia est en Franche-Comté. Mais alors on dit aussi que Dijon est la capitale régionale. »

« Cette reconnaissance tant attendue de la franc-comtoisité d’Alésia est un geste important », a souligné Marie-Guite Dufay,  « On perd peut-être la capitale régionale mais on gagne une vraie notoriété. Tout le monde a déjà entendu parler d’Alésia ; alors que Besançon… »

alesia