Besançon finaliste du concours des villes les plus souvent finalistes de concours

trophees

La bonne nouvelle est tombée vendredi dernier : la capitale comtoise est finaliste du challenge MFF (Most Frequently Finalist), récompensant les villes les plus souvent finalistes à des concours et autres attributions de labels. Sont également en lice, Limoges et Cosne-Cours-sur-Loire, sélectionnées parmi 245 villes issues de 24 pays dans le monde.
Le vainqueur sera connu le 20 mars prochain lors d’une cérémonie au palais du Luxembourg.

Une ville à la pointe des concours

Si en 2015, la capitale comtoise est réputée pour sa participation à d’innombrables concours et autres attributions de labels ; c’est parce que cela fait plus de 20 ans qu’elle travaille en ce sens : « En 1994, nous avons créé un service de pointe uniquement dédié à ce que nous avons appelé la « veille-challenge » (VC), », explique notre bon maire. « Dès qu’un concours est repéré et qu’il y a à la clé l’attribution d’un label, d’un diplôme ou d’un classement dont nous serions susceptibles de nous prévaloir lors des élections suivantes, les gens du VC montent le dossier, envoient un communiqué à la presse locale et c’est parti ! »

Les prix et labels obtenus depuis la mise en place de cette stratégie sont innombrables. Voici les plus prestigieux : Ville la plus verte de France (depuis 1992), Ville amie des chiens et des enfants (2011 et 2012), Ville qui met le plus en valeur sa cédille (2009), 1ère au Concours des Villes Internet sans bornes WIFI publiques, 2e au Concours du plus grand parking de centre-ville avec des platanes et des corbeaux (1997), Prix de la Ville la mieux entourée par une boucle fluviale (1999), etc.

Avec son accession amplement méritée à la finale du challenge MFF (Most Frequently Finaliste), Besançon se retrouve donc en lice – avec Limoges et Cosne-Cours-sur-Loire – pour l’attribution du titre de la Ville française la plus souvent finaliste.

Gagner en réputation

Si ce prix n’apportera rien de concret à la ville gagnante, son obtention pourrait constituer un formidable accélérateur de développement : « Besançon gagnera une image très positive ! », assure notre bon maire. « Remporter ce prix va nous faire connaître dans le monde entier comme une ville qui aime gagner. Des entrepreneurs viendront s’installer chez nous et le chômage baissera. Le niveau de vie augmentera et des personnes à hauts revenus emménageront à Besançon. L’État nous attribuera alors plus de subventions et nous pourrons étendre notre réseau de tramway. Ensuite, nous annexerons Beure, Pirey et Chalèze. Nous créerons une aire urbaine plus étendue que celle de Dijon et nous récupérerons facilement la capitale régionale. Nous pourrons alors construire un immense monument en plein centre-ville pour récupérer le Prix du Plus Haut Monument de centre-ville [NDLR : détenu par Paris depuis 1889] ! »

Tous les habitants de Besançon et de sa région sont invités à participer à la campagne en votant pour leur ville. Pour cela, ils doivent utiliser le plus souvent possible le hashtag #besanconMFF sur Facebook et sur twitter.

La rédaction