Besançon : naissance exceptionnelle d’une petite rame de tramway

petite-rame

La nouvelle a été tenue secrète depuis le 2 mars dernier. La rame « Soeur Jeanne-Antide Thouret » a donné naissance ce jour-là à une petite rame de tramway, fruits de ses amours avec la rame « Victor Hugo ».

Cette naissance exceptionnelle est une première à Besançon mais également en France. En effet, si les rames de tramway se croisent fréquemment sur le réseau, leurs rencontres sont à chaque fois fugaces et beaucoup trop courtes pour permettre aux individus d’entamer un processus de reproduction.

C’est donc probablement au sein du centre de maintenance, lors des tests techniques qui se sont déroulés en août dernier, que Soeur Jeanne-Antide Thouret et Victor Hugo ont convolé.

les heureux parents

les heureux parents

Par communiqué, Jean-Louis Fousseret – président du Grand Besançon et parrain autoproclamé de la petite rame – s’est dit « fier et ému que cette double naissance historique se soit produite à Besançon ».

Une seule ombre au tableau : les « frères Lumière », visiblement peu enclins à se réjouir de la maternité de la rame Jeanne-Antide Thouret qu’ils convoitaient conjointement depuis plusieurs mois, ont dû être physiquement retenus par des employés du centre de maintenance alors qu’ils s’apprêtaient à « mettre sur la gueule à cet enflure de Victor Hugo (sic) »

une bagarre évitée de justesse

une bagarre évitée de justesse

À l’occasion de cette naissance, l’Écho de la boucle et le Grand Besançon vous invitent à choisir le nom de la nouvelle rame. Le gagnant sera sélectionné par le jury et il remportera le droit de pouvoir dire qu’il a remporté ce concours.

N’hésitez pas à faire vos propositions dans les commentaires de cet article ou sur notre page Facebook.

La rédaction

Crédits image : letram-grandbesancon.fr (frères Lumière)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.