Un jeune kebab d’Asie, nouveau pensionnaire du zoo de La Citadelle

Ce mardi, le zoo de la Citadelle a accueilli Fritz, un jeune kebab d’Asie provenant du Zoo d’Antalya (Turquie). Dans quelques mois, une femelle le rejoindra. L’objectif est de mettre en place un approvisionnement local en viande de qualité pour défendre l’IGP « Kebab de Besançon »

kebab d'Asie

L’arrivée d’un nouvel animal est toujours un moment de joie pour le personnel du zoo de la Citadelle de Besançon. Surtout lorsque la bestiole en question appartient à une espèce rare. C’est précisément le cas de Fritz, un jeune kebab d’Asie né au zoo d’Antalya (Turquie) en décembre dernier et qui vient d’aménager dans l’enclos voisin de celui des vigognes du Pérou.

Le kebab d’Asie est un animal étonnant : il est le seul mammifère terrestre dépourvu de pattes. Son mode de déplacement est unique : il route latéralement sur lui même et est ainsi capable de dévaler des pentes à plus de 80 km/h ! On le dit en revanche beaucoup plus lent dans les montées.

Une espèce menacée

Le Kebab d’Asie (doner kebaba indicus) est un animal menacé d’extinction à cause de la surconsommation de sa viande très appréciée des gourmets. En France, 90% des döner kebabs sont fabriqués à partir de la chair de cet animal ; les 10% restant provenant généralement de viande de dinde et de veau.

Inscrit sur la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), le kebab d’Asie fait désormais l’objet de mesures de protection très strictes dans les régions où il vit encore à l’état sauvage (en Inde essentiellement).

Cependant, l’élevage des kebabs d’Asie reste autorisé à des fins de consommation dans l’ensemble de l’Union européenne.

kebab-avant-apres

Un partenariat avec 237 restaurants-kebabs bisontins

Dans quelques mois, Fritz sera rejoint par une jeune femelle à des fins de reproduction. À terme, l’accueil de ce couple et de leurs futurs petits permettra de défendre l’IGP « Kebab de Besançon » en mettant en place un approvisionnement local en viande de qualité. À ce jour, 237 restaurants-kebabs bisontins ont déjà signé un accord de partenariat avec le zoo de la Citadelle de Besançon.

Espérons que les descendants du jeune kebab Fritz et de sa future compagne sauront satisfaire cette noble ambition.

 

La rédaction

Crédits image : http://dr-doner-guide-berlin.co.uk/