Besançon : la suppression de la rue des Granges annoncée pour septembre 2016

Jugée trop chère et inutile du fait de sa similarité avec la Grande rue toute proche, la rue des Granges devrait être supprimée d’ici septembre 2016.

1024px-Rue_des_granges

« La rue des Granges ? Trop chère et totalement inutile ! ». C’est en ces termes que Ludovic Vignaton – adjoint à l’urbanisme de la ville de Besançon – résume les conclusions du projet confidentiel qui a malencontreusement fuité la semaine dernière sur les réseaux sociaux.

« Comprenez-bien que nous n’avons plus les moyens de conserver dans le centre-ville, deux artères importantes qui vont exactement dans la même direction. La Grand rue est amplement suffisante et rien ne justifie aujourd’hui que nous conservions la rue des Granges », précise M.Vignaton.

plan

Et pour défendre ce projet, la ville avance un chiffre marquant : 52,3 millions d’euros. C’est le coût annuel de la rue des Granges pour les finances municipales. Sont pris en compte les frais d’entretien et de réfection de la chaussée et des trottoirs, les coûts de fonctionnement des feux et de l’ensemble des panneaux indicateurs ainsi que les illuminations de Noël. Sans oublier les frais directs et indirects générés par les nombreux commerces qui bordent cette longue artère de 585 mètres.

« Nous sommes entrés dans une période compliquée pour les finances des collectivités et il convient de faire des choix parfois difficiles mais néanmoins courageux. La suppression de la rue des Granges en fait partie », estime notre bon maire.

Le sort de la rue des Granges semble donc scellé. La date évoquée pour sa disparition est septembre 2016. Les commerçants et riverains ont donc une quinzaine de mois pour migrer vers d’autres horizons.

Reste maintenant à imaginer le devenir de cet immense espace ainsi libéré en plein cœur de la Boucle. Deux hypothèses sont pour l’instant à l’étude : un très long parking couvert et par ailleurs payant ; ou bien – ce qui serait nettement plus réjouissant – une immense piste de bowling de 585 mètres de long.

La rédaction

Crédits image : BenSherman / Creative Commons

  1. Le même projet vise à réduire des 2/3 l’emprise de la citadelle afin de limiter les frais d’entretien et de personnel. Un appel d’offre a été lancé auprès des sociétés de maraboutage aux fins de réaliser cette réduction durant la période de vacances scolaires. Le tout devant être visitable en septembre lors de la visite annuelle des lilliputiens.

    Reply
  2. Si on la couvre, ça devient un tunnel. Et ce tunnel, comme on n’en a pas besoin, on peut le vendre à ceux qui doivent en creuser un. Deux avantages : une rentrée pour les caisses de la ville et la disparition totale de la rue.

    Reply
  3. Le mieux serait de cloisonner la rue pour en faire un accélérateur de particules, les Bisontins en ont grand besoin…
    Il faudrait d’ailleurs faire la même chose avec la rue des Granges à Pontarlier.
    Et faire de même avec Les Granges-Dessus, Les Granges-Dessous, Les Granges-Narboz, Les Grangettes, Les Granges-Tavernier (commune d’Oye-et-Pallet), La Grange et Naisey-les-Granges !

    Reply
  4. Puis-je soumettre votre idée au prochain Conseil municipal ?

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.