Maîche : 12 brebis attaquées à la voiture bélier

Une nouvelle attaque de brebis à la voiture bélier provoque la colère des éleveurs du plateau de Maîche.

brebis-attaque-voiture-belier

Maîche. Dans la nuit de samedi à dimanche, douze brebis ont été attaquées à la voiture bélier au sein d’un élevage de la commune. C’est la troisième année consécutive que le cheptel de Jean-Pierre Rigaud-Chapuis subit une telle attaque. L’éleveur ne décolère pas : « C’est à chaque fois la même chose. En juin, les brebis sont en chaleur et elles attirent ces saloperies de voitures béliers ! »

Pour Jean-Pierre Rigaud-Chapuis, ces attaques représentent un sérieux manque à gagner car dans cinq mois, les agneaux qui naîtront de ces unions contre-nature dégageront une forte odeur d’hydrocarbure qui rendra leur viande impropre à la consommation et donc à la vente.

Les éleveurs d’ovins du plateau de Maîche, soutenus par leurs élus locaux, dénoncent une situation qu’ils qualifient d’intenable : « Je demande à nouveau au préfet de prendre des mesures urgentes et nécessaires afin de permettre aux chasseurs et aux bergers de tirer sur les voitures béliers, notamment à l’affût et à l’approche », a précisé Marcel Bonnot, député de la circonscription.

Le consentement des brebis en question

Du côté de l’Association des Automobiles Clubs du Doubs, on souhaite relativiser la crainte suscitée par les voitures béliers : « Si elles constituent une menace réelle pour les distributeurs de billets et les commerces de nos agglomérations, les voitures béliers n’engrossent en réalité qu’un très faible pourcentage des brebis de la région », soutient le président de l’association, avant d’ajouter : « Et qui peut prouver que les brebis attaquées n’étaient pas tout simplement consentantes ? »

Une réunion entre les différents acteurs concernés se tiendra en préfecture la semaine prochaine.

La rédaction

Crédits image : aureliegreffioz / Creative Commons

  1. Pill Bill Astro 9 juin 2015, 23 h 46 min

    Vous avez oublié de préciser que les premières mise en circulation de ces voitures « bélier » se situent entre les 20 mars et 19 avril. Les autres véhicules sont inoffensifs pour les brebis, à part les voitures « lion » dont la première mise en circulation se situe entre les 22 juillet et 22 août et les voitures « scorpion » 23 octobre – 21 novembre mais dans de très rares cas et jamais en France métropolitaine.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.