La nouvelle librairie de la rue des Granges vendra finalement des kebabs

Répartis sur trois étages, les 1.000 m² de la nouvelle librairie baptisée « Au kebab tranquille » seront entièrement consacrés à l’univers gastronomique du kebab.

librairie-kebab-tranquille

Besançon. L’ouverture maintes fois repoussée d’une nouvelle grande librairie dans la rue des Granges sera enfin effective dans quelques jours.

Seule modification mineure par rapport au projet initial : cette toute nouvelle librairie ne commercialisera aucun livre. Jean Vissingeon, son directeur, explique cette réorientation commerciale :
« Depuis le lancement du projet en 2013, le marché du livre a beaucoup évolué. Désormais, les lecteurs commandent majoritairement leurs livres sur Internet et beaucoup utilisent des liseuses électroniques. Nous avons donc décidé de nous porter vers un secteur porteur et peu concurrencé par le commerce en ligne : le kebab ».

Répartis sur trois étages, les 1.000 m² de la nouvelle librairie baptisée « Au kebab tranquille » seront donc entièrement consacrés à l’univers gastronomique du kebab : une salle de restaurant de 80 places, un espace privatif réservé aux colloques et aux repas d’affaire, une boutique à emporter, un espace souvenirs et une piscine à frites (la première dans l’Est de la France).

Mais pas question pour autant de tirer un trait définitif sur l’ambition littéraire originelle : tous les kebabs proposés à la carte (une cinquantaine environ) porteront le nom d’un auteur illustre de la littérature française.

Voici en avant-première quelques exemples qui vous mettront sans doute l’eau à la bouche : le Victor Hugo (Kebab bisontin IGP confectionné exclusivement à partir de viande issue d’un élevage local), le Proudhon (même composition que le premier avec des ingrédients mélangés de manière anarchique), le Marc Levy (la viande et sa garniture sont servies dans une assiette à soupe), le Colette (à base de viande de chat) et le Zemmour (inspiré d’une vieille recette des années 30 et noyé dans la sauce blanche)…

La rédaction

Tagged with
  1. Une ouverture tardive surtout si la rue des Granges est supprimée en septembre …

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.