Des trous dans le Comté : « une arnaque commerciale » selon les associations de consommateurs

Comte_AOP_trous

Des trous dans le Comté. Sacrilège ! crient déjà nombre d’amateurs du plus célèbre des fromages à pâte pressée. C’est purement visuel ! argumente la Fédération des Producteurs de Comté qui annonçait cette nouveauté la semaine dernière. Arnaque commerciale ! ont déjà répondu plusieurs associations de consommateurs.

À l’évidence, l’argument visuel ne convainc personne. Certes les consommateurs de l’Est de l’Europe plébiscitent les fromages à pâte pressée avec des trous et boudent notre cher Comté ; mais afin de développer leurs ventes outre-Rhin, les producteurs n’ont-il pas d’autres atouts à faire valoir ? À commencer par exemple par le goût si riche de notre Comté comparé à celui − bien fade − des innombrables fromages à trous ?

Depuis quelques jours, plusieurs associations de consommateurs se sont élevées contre cette décision d’incorporer prochainement des trous dans le Comté. Pour la présidente de « Consommateurs et Citoyens », la motivation des producteurs est uniquement financière : « Il faut bien comprendre que dorénavant, lorsque le consommateur achètera une tranche de Comté avec des trous, il aura moins de fromage à manger que lorsqu’il investissait dans une tranche de mêmes dimensions dépourvue de trous. Cette astuce n’est rien d’autre qu’une pure arnaque commerciale ! »

En résumé, lorsque vous achèterez par exemple 300 grammes de Comté, vous paierez désormais le poids du fromage ET celui des trous qui sont à l’intérieur, alors même que vous ne consommerez pas ces derniers. Une entourloupe commerciale qui ne passe pas et fait déjà beaucoup jaser sur les réseaux sociaux. Une pétition en ligne adressée au président de la Fédération des Producteurs de Comté a même été lancée ce lundi.

La rédaction

  1. Heuuuu ! Plus y’a d’trou, moins y’a d’gruyère !
    Oui mais, moins y’a d’gruyère, moins y’a d’trous !
    Heuuu… oui ! Mais moins y’a d’trous, plus y’a d’gruyère…
    Et plus y’a d’gruyère, et plus y’a d’trous !!!!
    Oui mais, plus y’a d’trous, moins y’a d’gruyère !
    Ben ouais, c’est ben une arnaque commerciale, aucun doute….

    Reply
  2. Il s’agit d’un comté atteint de l’encéphalopathie spongiforme bovine…

    Reply
  3. Dans les années 1960, les trous étaient un indicateur de la qualité du Comté. Nous parlions plutôt d’une taille de noisette tout les 5 à 6 cm pour une bonne qualité. Quelques lainures (petites enrayures horizontales) était plutôt signe de qualité pour les connaisseurs. Maintenant, comme on connaît l’origine de ces « bulles », ce n’est plus un facteur déterminant

    Reply
  4. Les trous peuvent-ils être fabriqués en Chine, comme la croûte ?

    Reply
  5. Le contē c’est lancē dans l’enti matiere!

    Reply
  6. *comté
    *s’est
    *anti-matière

    Ah ce correcteur hein… d’habitude il se trompe jamaïque.

    Reply
  7. Il faut le rebaptiser COMPTER!….les trous…..comme au golf!

    Reply
  8. Juste pour information, l’air ne fera pas augmenter le poids du fromage donc très cher rédacteur, sachez qu’il n’y a aucune arnaque sur le poid étend donné que 300 grammes de fromage avec ou sans trou fera toujours 300 grammes et coûtera alors toujours le même prix. En tant que consommatrice, je n’ai jamais remarqué que l’air était aussi lourd… De plus je ne suis pas certaine que les trous dans le fromage puissent lui enlever de ses arômes voir même de ça qualité, nombre de fromages contenant des trous restent goûteux voir même corsé ( bleu d’auvergne)…

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.