Deux sénateurs francs-comtois reconnaissent avoir dîné avec Dark Vador mais ne voient pas où est le problème

Cash-investigation-dark-vador

Mardi soir, France 2 diffusait un document choc du magazine Cash Investigation sur le scandale des jeunes français attirés par le côté obscur de la Force. Au cours de cette émission, la journaliste Élise Lucet s’est invitée de manière impromptue à un dîner organisé par l’Empire galactique, multinationale œuvrant depuis toujours à l’établissement du côté obscur de la Force dans l’ensemble de l’Univers.

Ce géant du mal, représenté ce soir-là par Dark Vador – son très charismatique PDG – avait convié une poignée de parlementaires dans un très chic restaurant parisien. Parmi eux, deux sénateurs franc-comtois, le Jurassien Gérard Bailly et le Haut-Saônois Michel Raison. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces deux élus LR n’ont pas du tout apprécié l’irruption des caméras durant leur séance de lobbying décomplexé.

Dès le lendemain, Michel Raison a dénoncé sur sa page Facebook les méthodes « inadmissibles » de Cash Investigation, « une sorte d’agression ». Avant de s’expliquer : « L’échange de vues autour d’un déjeuner de travail organisé par des responsables de l’Empire galactique n’engage en rien mes votes. La fréquentation du côté obscur de la Force, fait partie intégrante de la mission d’un parlementaire. Ce monsieur Dark Vador est d’ailleurs fort aimable, très attachant, limite étouffant. On se sent tout de suite en famille avec lui », assure le sénateur de Haute-Saône

Dans le Progrès, Gérard Bailly reconnaît quant à lui qu’il « ignorait l’existence de l’Empire galactique jusqu’à cette soirée-là ». « Sincèrement, je ne vois pas ce qu’il y a de choquant, poursuit l’élu jurassien. Ça ne m’empêche pas de me sentir libre de mes décisions même s’il est vrai que leur PDG fait quand même très peur avec sa grosse voix quand on n’est pas d’accord avec lui ».

La rédaction

  1. C’est le côté obscur de la farce…

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.