Cancoillotte au volant : la police nationale intensifie ses contrôles

33007006_m

Besançon. Le pot de cancoillotte posé sur les genoux et une cuillère dans la main droite, le conducteur pris en flagrant délit ce matin a piteusement reconnu les faits. Pas de chance pour lui car les policiers bisontins venaient tout juste de lancer leur campagne de contrôles ciblant la consommation de cancoillotte au volant.

Trois accidents corporels sur dix sont liés à la consommation de cancoillotte au volant

Les chiffres fournis par le directeur de cabinet du préfet du Doubs donnent le vertige : sur l’ensemble de la Franche-Comté, la consommation de cancoillotte au volant est à l’origine de trois accidents corporels sur dix. Dans la plupart des cas, c’est le pot de cancoillotte qui se renverse avec les conséquences dramatiques que l’on imagine : pédale de frein engluée, volant qui poisse, plaquettes de freins qui collent… Et bien souvent, ce qui n’était au départ qu’un accès de gourmandise bien innocent, mène tout droit à l’accident. Dramatique.

175 morts depuis janvier

« En Franche-Comté, on enregistre en moyenne 80 à 90 morts par mois à cause de cette saloperie de fromage qui coule » souligne Jean-Baptiste Linoret, directeur de cabinet de la préfecture du Doubs. Plus étonnant : dans le reste de la France, la consommation de cancoillotte au volant est quasiment inexistante. Un décalage qui reste à ce jour totalement inexpliqué.

Une petite envie qui peut vous coûter très cher

Sachez-le, la Police nationale patrouille actuellement dans l’agglomération du Grand Besançon. Motards et jumelles sont de sortie pour débusquer les contrevenants. Au programme également, des contrôles inopinés d’haleine qui seront réalisés quotidiennement à quelques emplacements névralgiques de l’agglomération bisontine.

En conclusion, si une envie de cancoillotte vous prend au volant, mieux vaut stationner votre véhicule et couper le moteur avant de l’assouvir. Sinon, comptez 3 points et 135 € d’amende pour chaque infraction constatée. Rajoutez 2 autres points et 95 € si la cancoillotte est chaude et accompagnée de pommes de terre.

La rédaction

haleine-detector

contrôle d’haleine (image d’archive)

Crédits image : dechevm/123RF – moacirpdsp / Creative Commons

  1. et la sanction peut-être portée à 9 points pour alcoolémie aggravée s’il s’agit de cancoillotte au vin.

  2. N’oublions pas le grave risque d’asphyxie encouru par les passagers dans le cas extrême de consommation pas le conducteur de cancoillotte à l’ail …

  3. Pill Bill Metton 26 mars 2016, 23 h 58 min

    Je suis sûr que cet article est bidon ! Encore une arnaque pour nous faire acheter des cacoillottests…

    • Mais non, pas du tout. Je travaille au laboratoire de chronoenvironnement de l’ufr de Besançon et mon équipe a participer au protocole de test de validation du cancoillotest. Pour une fois qu’un produit Français est sur le marché, soyez sympa de l’acheter. Merci. Nicolas Metton, Professeur en dynamique des fluides.

  4. c’est excellant ,heureusement je ne grignote jamais entre les repas!!!

  5. Il faut saluer cette initiative des pouvoirs publics ! Moi qui suis parisien je suis effaré de l hécatombe que les bisontins subissent . Il faut que cela cesse. Ce devrait être une cause nationale.

Comments are closed.