Soulagement en Haute-Saône : l’ours aperçu n’était qu’une Renault Fuego beige

L’affaire commençait à faire grand bruit dans la région de Provenchère (Haute-Saône). L’inquiétude commençait même à virer à la panique. Depuis quelques jours, rares étaient les parents qui osaient encore laisser sortir leurs enfants, de peur que ces derniers rencontrent le mystérieux ours que plusieurs témoins disaient avoir aperçu.

rene-mathieu-a-pris-cette-photo-avec-son-telephone-pour-l-office-national-de-la-chasse-et-de-la-faune-sauvage-la-qualite-n-est-pas-suffisamment-bonne-pour-exploiter-l-image-photo-dr-1466372876

Le premier témoignage remontait au mois d’avril et, plus récemment, une photographie troublante avait été prise par un habitant persuadé d’avoir rencontré la bête. Depuis samedi matin, un escadron de Gendarmerie accompagné de chiens et d’un hélicoptère était mobilisé et quadrillait le secteur à la recherche de l’éventuel animal.

Le soulagement est heureusement arrivé en fin de matinée lorsque deux gendarmes ont découvert, tapie dans stationnée derrière un fourré du bois de Provenchère, la responsable de cet affolement collectif : une Renault Fuego beige, modèle 1985, conduite par Robert Bouchiron. « Je m’en sers pour rentrer mon bois », a expliqué cet octogénaire par ailleurs très surpris d’être ainsi interrogé par les forces de l’ordre.

fuego-ours

Il faut bien le reconnaître, la ressemblance entre la Fuego de M.Bouchiron et la silhouette décrite par plusieurs témoins est absolument frappante. La couleur, la bande sombre sur les flancs et la forme bombée à l’arrière, tout y est. Même l’étrange grondement décrit par quelques personnes. « Ça c’est le pot d’échappement, explique Robert Bouchiron, on ne trouve plus les pièces alors je fais avec ».

La rédaction

Crédits image : René Mathieu (via Vosges matin)

  1. Un ours en haute Saone: Avant de construire des peurs, ne peut on pas d’abord questionner la nature? C’est seulement dans les Pyrénées qu’un ou deux ours survivent. Alors, l’ours éventuel de nos forêts de Haute Saone aurait pu être un animal clandestinement libéré par irresponsabilité, en tous cas en train de chercher des baies pour tenir le coup. Pourquoi cultiver la peur?

    Reply
  2. Big Rédac' chef Ben 23 juin 2016, 16 h 44 min

    Comme tous les journaux, l’Écho de la Boucle a son ours.

    Reply
  3. Je pense que cette Fuego appartient à Richard Bullit et j’en déduis que l’ours a tué Pamela Rose.

    Reply
  4. Elle s’était enfuie du zoo de la Citadelle lors de son transfert à Dijon.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.