Bourgogne Franche-Comté / Besançon conservera l’essentiel : la Maison natale de Victor Hugo et le souvenir des LIP

Les élus régionaux décidaient aujourd’hui de la répartition des rôles entre la Bourgogne et la Franche-Comté. Besançon conservera l’essentiel : la maison natale de Victor Hugo et la mémoire de la grève des LIP.

lip-maison-natale

Les conseillers régionaux de Bourgogne Franche-Comté devaient se prononcer aujourd’hui sur une résolution unique portant sur le nom définitif de la région, son siège, le lieu des sessions plénières et des commissions, ainsi que la répartition des différents services. Une répartition a opérer pour l’essentiel entre Dijon et Besançon.

La présidente du conseil régional avait fait connaître ses préférences :

  • à Dijon : le statut de chef-lieu régional, l’ensemble des directions, l’accueil des assemblées, l’ensemble des directions, la cafétéria de la région, les emplois et les bureaux climatisés
  • à Besançon : le siège de l’hôtel de région (vide mais hautement symbolique), une photocopieuse et quelques fonctionnaires « difficiles » (selon la direction des ressources humaines de la région)

En compensation, Besançon conservera l’essentiel : la Maison natale de Victor Hugo et le souvenir de la grande grève des LIP. La cité devra toutefois se passer de sa Citadelle Vauban, récemment revendiquée et obtenue par François Rebsamen. « De toute façon, les Bisontins se lassaient des lémuriens », a commenté – résigné – notre bon maire.

La proposition de la présidente a finalement été approuvée par une importante majorité : 78 voix pour, 18 contre et 3 abstentions. Notons que quatre conseillers PS bisontins ont voté en faveur de cette résolution historique, sans doute rassurés par les importantes compensations obtenues par leur chère ville.

La rédaction

  1. En échange, Alésia sera officiellement situé à Chaux-des-Crotenay.

    Reply
  2. Pourquoi garder Victorugo ? Il est tout faux, il est bisontin par hasard et il n’aurait pas dû s’appeler Hugo, vu que son général de père semblait absent le jour de sa conception. Si ça se trouve c’est Racine & Corneille qui ont écrit ses bouquins.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.