Besançon : une boulangerie ouverte en août inquiète les autorités

Un artisan boulanger du centre-ville de Besançon a été interpellé ce matin par le GIGN alors qu’il s’apprêtait à ouvrir son commerce pour la deuxième semaine consécutive de ce mois d’août. L’homme est actuellement en garde à vue.

boulanger
Un artisan boulanger du centre-ville de Besançon a été interpellé ce matin par le GIGN alors qu’il s’apprêtait à ouvrir son commerce pour la deuxième semaine consécutive de ce mois d’août. L’homme est actuellement en garde à vue.

Pour le procureur de la République de Besançon, « cette situation est très inhabituelle et il convient d’entendre cet artisan sur les motivations qui l’ont poussé à ne pas fermer sa boulangerie comme le font l’ensemble de ses confrères bisontins au mois d’août ».

D’après une source proche de l’enquête, l’artisan se serait arrangé avec d’autres confrères du quartier afin qu’il y ait toujours une boulangerie ouverte au centre-ville en période de vacances d’été.
Si cette situation est avérée, l’existence d’un réseau de commerçants radicalisés constituerait une menace fort inquiétante pour la tranquillité estivale de notre belle ville.

La rédaction

  1. C’est plus que grave et j’espère que l’Élysée va sans attendre mettre en place une cellule de crise!

    Reply
  2. c’est scandaleux d’obliger un artisan à prendre ses congés en juillet!! les autorités empêche de travailler!! c’est le monde à l’envers!!!!!!!!!!!!

    Reply
    • à mimi: il faut noter que personne n’oblige ce boulanger à prendre ses congés en juillet! Il lui est juste reproché de rester ouvert en Août ce qui est totalement différent.
      Il peut donner toutes les explications qu’il veut: inutile de nous jouer de la flûte! Obéir à la baguette en un éclair ne doit pas rester levain mot, lorsqu’il s’agit d’éviter les ententes entre artisans qui vont croissants!

      Reply
  3. Encore une combine pour payer la note de coiffeur, marre de ces gauchistes socialos, vivement 2017 qu’on vire tous ces incapables !

    Reply
  4. Cette histoire ne m’étonne pas : Besançon est vraiment un ramassis de délinquants en tous genres.
    Ce n’est pas à Lyon qu’on verrait ça, tiens.
    Encore moins depuis que son immensissime ex-sénateur-maire-président est devenu le premier flic de France.
    A Lyon, pas d’exception, pas de voyoucratie : en août, pas de pain, pour personne. Non mais !

    Reply
  5. Quoi c’est ridicule. Donc pas de pain comparer les régulations de diferent pays à l’autre ici au USA je sais on ais pas parfait mais tout les artisans. Commerçant indépendant ou autre prennent leur vacance quand ils veulent et vraiment la plupart ne ferme jamais leur boutiques qui fait le pain quand tout les boulangers ferment en même temp???????peux être je ne comprend pas????

    Reply
  6. OUI il vaut mieux payer les gens à rien faire que de laisser les gens travailler pour le service des autres des gens qui visitent ; un besoin de vivre le PAIN quelle honte la FRANCE

    Reply
  7. Je n’y comprends rien. Rien n’oblige cet artisan à être fermé en août ! On emmerde les gens en dépit du bon sens. C’est une blague ou quoi?

    Reply
  8. Nous sommes en état d urgence et le GIGN arrête un artisan boulanger ? On marche sur la tete . J ai cru à un canulars….

    Reply
  9. C’est un article humoristique… quand je lis les commentaires je me dis que les gens sont vraiment trop con

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.