Mouthe : tragique disparition de l’inventeur des patins à glace chauffants

Après cinq ans de recherche, Luc Rivolet testait pour la première fois son invention sur le lac de Malpas.

inventeur-patins-glace-chauffants

Doubs. Le village de Mouthe est en émoi. Son unique inventeur, Luc Rivolet, vient de disparaître à l’âge de 32 ans alors qu’il testait pour la première fois ses patins à glace chauffants sur le lac de Malpas.

Depuis bientôt cinq ans, Luc Rivolet consacrait l’intégralité de son temps libre à la conception de cette invention grâce à laquelle il espérait bien révolutionner l’univers du patinage sur glace. En octobre 2015, le jeune inventeur nous racontait la genèse de ce concept étonnant : « Comme la plupart des gosses du Haut-Doubs, j’ai patiné depuis tout petit sur les lacs gelés du coin. Mais jamais plus d’une heure car je suis frileux de nature et le froid me prend vite par les pieds. Après mon bac pro, quand je suis devenu chauffagiste, j’ai eu l’idée de mettre au point des patins à glace chauffants. »

Au terme d’une longue période de recherche et développement, Luc Rivolet semblait enfin avoir abouti. Le jeune Meuthiard attendait patiemment que la glace prenne à la surface du lac de Malpas − situé à quelques kilomètre de Mouthe − afin d’y tester son invention. Une opportunité qu’il lui aura fallu attendre jusqu’à cette triste veille de Noël qui lui aura été fatale.

Nul doute que s’il avait survécu à la fonte de la glace générée par ses patins chauffants, Luc Rivolet en aurait perfectionné le thermostat vraisemblablement réglé un peu haut.

La rédaction

Crédits image : lightpoet / 123RF

  1. « Le thermostat était réglé un peu haut »: en effet, après la chute de Luc dans le lac, ses eaux se sont mises à bouillir… les Meuthiards y ont donc plongé quelques patates et ont organisé une raclette-party en hommage à Mr RIVOLET, enfant du pays grâce auquel ils comptaient rendre Mouthe célèbre par le biais de l’obtention du Grand Prix du concours Lépine. Tous leurs espoirs sont donc tombés à l’eau.

    Reply
  2. Quoi ? une raclette ? mais c’est scandaleux ! Un Mont d’or chaud eut été bien plus adapté !

    Reply
  3. Ah ben, fallait avoir un peu plus de jugeote ! Luc l’a eu dans l’anagramme…

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.