Jura : des obsèques surprises comme cadeau d’anniversaire

Philippe pensait fêter ses 40 ans ce samedi. Océane l’a finalement enterré en présence de quelque 150 convives et de leurs trois enfants.

Ce sont des obsèques peu banales qui se sont déroulées ce samedi matin, à Mouchard (Jura). « Un beau cadeau d’anniversaire ! », s’est réjoui René Jamondet, le curé de la paroisse, dans son homélie.

Océane Mounier, secrétaire administrative, et Philippe Routon, cariste, se sont dit adieu en présence de quelque 150 convives, officiellement invités pour célébrer leurs 40 ans… « On voulait fêter nos 40 ans, puis après réflexion, je me suis dit : pourquoi ne pas choisir ce jour pour enterrer Philippe qui me pourrit la vie depuis 14 ans ? » Et voilà la future veuve lancée dans les préparatifs dans le plus grand secret.

Les yeux bandés…

Une surprise de taille pour Philippe qui ne s’y attendait absolument pas. « Mes sœurs sont venues un peu avant 10 h le chercher à la maison. Elles lui ont dit qu’elles lui faisaient une surprise et lui ont mis un bandage sur les yeux. Quand elles l’ont retiré, tout le monde était au pied des marches de l’église de Mouchard. Là, il a tout de suite compris quand ils nous a vus, tous habillés en noir à côté du cercueil ouvert qui n’attendait que lui. », explique la jeune veuve. « Du coup les choses se sont passées de manière décontractées. Nos trois enfants ont même joué à chat perché sur les tombes du cimetière après l’enterrement. »

« Cette surprise est géniale. Si tout avait été préparé comme ça se fait normalement, j’aurais été sans doute plus stressé. J’aime les choses simples, j’aime le naturel », a confié Philippe quelques minutes avant sa mise en terre.

La rédaction

  1. Quelle excellente idée : il est tellement rare de mourir de son vivant qu’on ne peut jamais profiter de ses propres obsèques.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.