Confinement : une Jurassienne verbalisée pour avoir promené une saucisse de Morteau en laisse

Une femme a écopé de 135 euros d’amende pour non respect des mesures de confinement. Elle avait tenté de faire passer une saucisse de Morteau pour un teckel souffrant d’une malformation congénitale.

Pendant cette période de confinement, il est possible de sortir son animal de compagnie à proximité de son domicile. Hélas, un peu partout en France, certains tentent de se servir de ce prétexte de manière fallacieuse afin de se promener. Ainsi le cas très médiatisé de cet homme interpellé samedi dans le Loiret alors qu’il prétendait promener une …punaise de lit de compagnie.

Ce lundi après-midi, ce fut au tour des gendarmes de Champagnole (Jura) de se confronter à la bêtise humaine. Plusieurs riverains venaient de leur signaler l’étrange manège d’une femme tirant derrière elle ce qui semblait être un petit teckel roux sans pattes. Rapidement rendus sur les lieux, les gendarmes ont d’abord cru à un canular de mauvais goût car si une femme se trouvait effectivement à l’un des bouts de la laisse, c’est une grosse saucisse de Morteau qui était accrochée à l’autre extrémité.

La mauvaise foi de la dame, exhibant fièrement une autorisation de déplacement lié « aux besoins des animaux de compagnie » et arguant d’une malformation congénitale de son teckel, a fini de convaincre les gendarmes. Ces derniers lui ont infligé une amende de 135 euros.

La rédaction

Crédits image : F .Voisin-Demery / Creative Commons 2.0 Generic (CC BY 2.0)