Déconfinement : des sens uniques piétonniers dans le centre-ville de Besançon dès ce lundi

Afin de limiter les risques de contamination entre piétons, la ville de Besançon instaurera dès lundi 11 mai, des sens uniques piétonniers dans la Grande rue et dans la rue des Granges.

demi-tour-pietons

Besançon. Soucieux de garantir un retour à la vie normale en toute sécurité à l’issue du confinement, notre bon maire a introduit la présentation à la presse de son ambitieux programme de circulation piétonne au centre-ville de la sorte : «En voiture on ne craint rien car les gens sont enfermés. Sur les vélos, ça va trop vite pour que le virus passe d’une personne à l’autre. Le danger résulte essentiellement des rencontres entre piétons. »

Fort de ce constat, les services de la ville ont développé des solutions pratiques. La mesure principale entrera en vigueur dès ce lundi 11 mai : des sens uniques piétonniers seront mis en place dans les deux axes principaux de la boucle : la Grande rue et la rue des Granges.
Jean-Pierre Migneret-Colon – conseiller municipal délégué aux voies piétonnes – à accepté de répondre à nos questions :

Qu’est-ce qui va changer avec la mise en place de ces sens uniques piétonniers ?
À partir de ce lundi 11 mai à 0h00, les piétons ne pourront emprunter la Grande rue que dans le sens montant (allant du pont Battant à la rue de la Bibliothèque). Quant à la rue des Granges, ils ne pourront s’y déplacer que dans le sens descendant (dans la portion allant de la rue de la Bibliothèque au pont Battant). Il sera donc impossible de croiser un autre piéton. Les dépassements entre piétons seront par ailleurs interdits.

Mais comment feront les piétons pour revenir sur leurs pas ?
Des zones de retournement sont prévues. Elles correspondent aux rues transversales qui relient la Grande rue et la rue des Granges. Par exemple, un piéton qui remonte la Grande rue après la place du 8 septembre ne pourra pas faire demi-tour car il se retrouverait alors en sens interdit. Il devra poursuivre son chemin jusqu’à la rue Moncey afin de rejoindre la rue des Granges qui lui permettra de repartir dans le sens descendant.

plan-circulation-pietonnier

Que risque-t-on si l’on ne respecte pas les sens uniques piétonniers ?
Les policiers municipaux feront de la pédagogie auprès des piétons entre 8h et 8h15 afin que chacun comprennent la nouvelle réglementation. Puis, dès 8h16, ils feront preuve de fermeté et verbaliseront. Les caméras de vidéo-surveillance permettront d’ailleurs d’identifier facilement et sans contestation possible les éventuels resquilleurs.

Une tolérance est-elle prévue pour les piétons devant revenir quelques pas en arrière pour ramasser un objet perdu ou récupérer un enfant qui traine ?
Non, il n’y aura aucune tolérance. Il faudra utiliser les zones de retournement. Si les gens ne sont pas contents, qu’ils circulent en voiture.

D’autres mesures sont elles prévues ?
Oui, nous envisageons, dès que possible, de n’autoriser la traversée du pont Battant que dans un seul sens. Le pont Robert Schwint adoptera le sens inverse. Les piétons emprunteront l’un ou l’autre selon le sens de leur traversée.

La rédaction

  1. Frédéric Moreau 3 août 2016, 21 h 22 min

    C’est une bonne idée pour diminuer le flux de piétons afin de permettre aux véhicules motorisés de prendre toute leur place. Une rue piétonne réservée aux piétons, qui supporterait cela ?

  2. Étant habitué à faire marche arrière sur l’autoroute après avoir loupé une sortie, je compte bien faire usage de la même pratique pour retourner sur mes pas sans avoir à utiliser les zones de retournement. Et rien, ni personne ne pourra m’en empêcher.

  3. C’est absolument débile. Sous couvert d’harmonisation commerciale, on n’aura plus le droit de marcher comme bon nous semble. Et aucun débat public, cela sort de nul part comme toujours. Vraiment les gens qui pensent à des concepts de ce genre sont des égoïstes.

  4. En tous cas, force est de constater qu’une fois encore, Besançon a un coup d’avance sur Dijon en matière d’innovation !

  5. Mais les zones de retrournements seront-elles des zones safe?

    Si tout le monde se met à y marcher dans les deux sens il y a danger!
    Imaginez dans la precipitation d’avoir louper sa sortie, un pieton ( sur son telephone par exemple) va accelerer dans les zones de retournement pour refaire son retard et le danger est desormais present dans ces zones!

    Il faut faire des zones de retournements à sens unique, n’ayons pas peur de voire les choses en grand!
    Il faudrait faire deux parties separées par un mur dans les zones de retournements

Comments are closed.