Besançon : un arrêté municipal interdit aux mineurs d’utiliser leurs téléphones aux abords du tramway

Group of three teenager girls typing on the mobile phone

L’arrivée du tramway dans des villes comme Dijon ou Strasbourg a malheureusement entraîné l’apparition d’un nouveau type d’accidents corporels impliquant majoritairement des adolescents.

Les yeux rivés sur l’écran de leur smartphone ou n’entendant pas l’arrivée du tram à cause de leurs écouteurs, les adolescents sont trop souvent les premières victimes des accidents impliquant les tramways.

Aussi, la ville de Besançon a-t-elle choisi d’anticiper et de prendre par arrêté municipal, une mesure stricte mais sans doute nécessaire.

À compter du lundi 1er septembre – veille de la rentrée scolaire – l’utilisation des téléphones portables et dispositifs permettant d’écouter de la musique sera purement et simplement interdite aux personnes mineures sur toutes les voies (trottoirs compris) empruntées par le tramway.

Cette interdiction concernera l’intégralité du parcours du tramway et s’appliquera également à l’intérieur des rames.

Sont concernés tous les appareils permettant l’accès à la téléphonie mobile (tactiles ou non) ou permettant la diffusion d’un flux audio (exemple : Ipod, lecteur mp3…)

Tout contrevenant se verra confisquer son appareil et il lui sera signifié une contravention de 5e classe (75 euros).

Dans une volonté d’apaisement, la mairie a toutefois décidé de ne pas appliquer cet arrêté la nuit lorsque le tramway n’est pas en circulation (entre 1h et 5h du matin).

Les services de la mairie précisent également que les personnes mineures pourront bien sûr continuer à utiliser leurs téléphones mobiles et appareils audio librement dans des lieux avoisinant le tracé du tram et qui ne relèvent pas de l’autorité municipale (salle d’attente, voiture, cinéma, hôpital, train, salle de cours, restaurant…)

N’hésitez pas à réagir directement sur notre page Facebook 

La rédaction

Crédits image : Licence Standard Fotolia © Antonioguillem