Les pigistes de l’Écho de la boucle sont en grève !

engreve

Lors de la réunion du comité rédactionnel qui s’est tenu hier, les représentants du personnel de l’Écho de la boucle ont fait savoir leur profond ras-le-bol à Jean-Bernard Dumont d’Herbier – leur directeur de publication, par ailleurs président du directoire du site d’information.

Ils n’ont malheureusement pas été écoutés.

Pourtant, les conditions dans lesquels les pigistes sont employés depuis le lancement du site relèvent plus de l’exploitation que d’une sereine relation de travail : présence obligatoire au bureau durant les horaires de bureau, privation de cacahuètes à l’apéro de 13 heures pour ceux qui n’ont pas été assez pugnaces dans leurs investigations, obligation de travailler sur d’anciens claviers QWERTY rachetés à Macommune, etc.

Constatant l’autisme de la direction de l’Écho de la boucle dans le conflit social en cours, les délégués du personnel – ainsi que l’ensemble des 37 pigistes de la rédaction – ont voté une grève illimitée. Ils demandent également la démission de Jean-Bernard Dumont d’Herbier qu’ils ne supportent plus.

Afin de porter leurs revendications auprès du plus grand nombre, les pigistes de l’Écho de la boucle manifesteront à des endroits variés durant les semaines à venir : certains sur les plages du sud ou de l’ouest de la France, d’autres à la montagne ou sur des îles paradisiaques, certains iront même à Vesoul.

Durant cette grève, il est toutefois possible que quelques dépêches soient publiées sur le site. En effet, le service des dépêches est à la solde de la direction avec laquelle il fayote à fond depuis le début, au point de préparer le café de Jean-Bernard Dumont d’Herbier et de lui faire ses photocopies. Ce sont des jaunes absolument grotesques.

Le comité rédactionnel libre de l’Écho de la boucle

Tagged with