Vesoul : les cambrioleurs repartent avec l’alarme de la maison

cambriolage-vesoul

Jean-René habite un quartier d’apparence bien tranquille en périphérie de Vesoul.

La verdure, les chants des oiseaux et la proximité des usines Peugeot confèrent au quartier une ambiance bucolique et en font un lieu de villégiature très recherché.

Et pourtant, les apparences restent trompeuses car la maison de notre malheureux retraité a déjà été cambriolée à 36 reprises !

« C’est bien simple. Ils ont commencé par voler les objets de valeurs, la télé, les meubles. Étant donné qu’il restait de moins en moins d’objets au fil des visites, ils ont continué en démontant les toilettes, les tuyaux en cuivre, les fils électriques. Ils ont même décollé la moquette et le papier peint que j’avais posés l’an dernier. »

C’est à la suite de son 35e cambriolage que Jean-René a décidé de réagir en installant une alarme. Bien mal lui en a pris :

« Ne trouvant plus rien d’autre à voler, voilà qu’ils sont repartis avec l’alarme la nuit dernière », témoigne le malheureux Vésulien, éploré.

Jean-René − de guerre lasse − a décidé en dernier recours de suivre les conseils des gendarmes et de remplacer la belle plaque en fer forgée qu’il avait lui même réalisée et posée, il y a quelques années, sur le mur extérieur de sa maison.

« La maison de mon trésor » fera donc désormais place à « Y’a plus rien à voler »

En souhaitant que cette initiative décourage enfin les cambrioleurs dans leur quête d’un butin imaginaire. D’autant que le « trésor » de Jean-René désignait tout simplement sa femme Simone.

 

La rédaction

Crédits image : Tim Samoff / Creative Commons