Un réseau de télémarketing clandestin démantelé à Baume-les-Dames

Telemarketing

C’est dans un petit bâtiment de bureau anodin, en bordure de la D683, qu’a été effectuée la perquisition ce lundi.

Après plusieurs mois d’enquête commune des différents services (Douane, DGCCRF, Police Judiciaire), le Groupement Régional d’Intervention de la Gendarmerie Nationale a procédé à l’arrestation de 23 teléconseillers, et à la saisie d’ importants équipements télécoms.

« Nous étions recrutés nous-mêmes par téléphone« , explique Julien, l’un des téléconseillers clandestins. « La seule condition était de savoir imiter un accent camerounais ou marocain afin de brouiller les pistes. Nous avons été attirés par l’appât du gain, bien sûr, l’argent facile et vite gagné avec quelques appels judicieux. »

Le réseau mafieux proposait en effet une rémunération intéressante, jusqu’à 15 euros par appel.

« Les objectifs étaient simples : le but était d’appeler au moment vraiment catastrophique pour l’interlocuteur : à l’heure de sortir le petit du bain, quand le lait déborde de la casserole ou lorsque le facteur sonne à la porte pour un colis important« .

Le réseau visait également des objectifs professionnels, en téléphonant par exemple à des artisans au volant ou à des commerçants occupés avec des clients en magasin.

« Nous n’avons jamais compris le but final de ces appels. La raison était gardée secrête. Même la direction semblait ignorante« , nous confie Isabelle K, qui supervisait jusqu’à 48 téléconseillers.

Partenaires d’un fournisseur d’énergie électrique, vendeurs de fenêtres ou de solutions de chauffage innovantes, installation de panneaux solaires, les argumentations les plus subtiles ont été utilisées.

« Une chose est sûre, toute cette opération visait particulièrement les propriétaires. Les opérateurs avaient ordre de raccrocher immédiatement si la personne au bout du fil était locataire« .

Des motifs flous et encore bien obscurs qui seront sans doute éclaircis durant les mois prochains par les enquêteurs.

« Les véritables commanditaires restent encore inconnus, mais toute la lumière sera faite« , déclare le Capitaine Bernardin, en charge de la direction des opérations.

La préfecture félicite vivement l’ensemble des services pour cette opération d’envergure. « Nos concitoyens pourront maintenant décrocher leur téléphone au volant sans craindre un appel inopportun« , assure le représentant de l’Etat.

 

La rédaction