Les corneilles de Chamars : « Si vous pouviez arrêter de vous garer là où l’on chie »

corneilles

À propos des corneilles du parking Chamars et de leur tendance à fienter généreusement sur tout ce qu’elles surplombent, nos confrères de la presse locale font souvent preuve d’une partialité plus que douteuse. Donnant complaisamment la parole au malheureux automobiliste propriétaire d’un véhicule retrouvé crépi ou, plus récemment, ouvrant leurs colonnes à une restauratrice ayant délibérément choisi de s’établir sous les nids desdites corneilles et rendue amère en quelques mois par son combat quotidien contre les fientes.

A l’Écho de la boucle, nous avons une exigence : traiter l’information avec impartialité. Aussi nous a-t-il semblé nécessaire d’entendre ce que les principales intéressées avaient à dire sur le sujet. C’est ainsi que la porte-parole des corneilles de Chamars nous a confié ce message succinct à l’attention de tous les Bisontins :

« Si vous pouviez arrêter de vous garer et cesser de manger là où l’on chie. Merci. »

 

La rédaction

Crédits image : grz3s / Creative Commons