Franck Ferrand : « notre enquête a permis de démontrer que Victor Hugo est né à Dijon »

crédits : Europe 1

crédits : Europe 1

En regardant ce lundi soir sur France 3 la seconde partie de l’émission « L’ombre d’un doute » consacrée à Victor Hugo, de nombreux téléspectateurs bisontins ont bien failli s’étrangler. En effet, à la 21e minute de ce programme,  le très télévisuel et radiophonique historien Franck Ferrand s’est fendu d’une incroyable révélation.

Citation :
« L’enquête menée par notre équipe d’historiens a permis de démontrer que l’acte de naissance de Victor Hugo n’a pas été établi à Besançon, comme l’avait longtemps laissé croire une malheureuse coquille commise en 1802 par un agent de l’état civil. Non, Victor Hugo est né à Dijon comme en atteste ce document que nous avons retrouvé aux archives municipales de la capitale Bourguignonne. De son vivant, l’illustre écrivain n’en a jamais rien su. »

À Besançon, le choc est immense et le sujet est sur toutes les lèvres. Une page Facebook baptisée « Victor Hugo est bisontin, un point c’est tout ! » a été créée dès lundi soir. Elle compte ce soir plus de 2.000 abonnés.

La thèse du complot

L’historienne locale Marie Picrate n’a pas tardé à réagir. Contestant fermement la version de Franck Ferrand et l’accusant d’être manipulé par « le lobby dijonnais cherchant à dépouiller notre chère ville de son aura historique, après lui avoir pris tout le reste».

La réaction de notre bon maire – au micro de nos confrères de France Bleu Besançon – a été vive et pleine de cette spontanéité que les Bisontins apprécient tant :

« Qu’est-ce qu’il vient nous faire ch*** le Parisien ? Déjà que le départ programmé pour Dijon de la préfecture de région et du conseil régional nous fait bien mal au c*** ! Mais alors là, que la maison natale de Victor Hugo parte aussi chez ces c*** de Bourguignons, c’est hors de question ! Que ce monsieur Ferrand retourne donc s’occuper d’Alesia et continue de faire le coq à la télé. Nous on se charge de Victor Hugo ! On a l’habitude ! »

  1. La même enquête confirme que Pasteur a vécu à Dôle, à moins que ce ne fut à Dole.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.