À l’approche du 1er avril, le club naturiste d’Osselle rappelle quelques règles de bon sens

Ce mercredi 1er avril devrait être ensoleillé et frisquet. Mais sans doute pas suffisamment frais pour décourager les nombreux adeptes de la nudité collective qui seront présents à l’ouverture annuelle du club naturiste d’Osselle. « C’est une tradition. On ouvre toujours le premier mercredi d’avril pour permettre à nos habitués de venir en famille », explique Jean-Paul Lambertier, le président du club.

Or cette année, le premier mercredi d’avril tombe précisément le 1er jour du mois. Le 1er avril, vous suivez ? Une date que l’on sait propice aux blagues de toutes sortes ainsi qu’aux poissons en papier dans le dos. Des poissons a priori bien inoffensifs qui inquiètent pourtant beaucoup Jean-Paul Lambertier : « La dernière fois qu’on a eu un mercredi 1er avril c’était en 2010 et on a eu 3 blessés à cause des poissons »

Pour éviter que cette situation se reproduise, le président du club naturiste d’Osselle s’est fendu d’un courriel adressé à l’ensemble de ses adhérents, afin de leur rappeler − photos à l’appui − quelques règles de sécurité et de… bon sens :

« (…) seul le scotch, le sparadrap et autres rubans adhésifs sont autorisés pour fixer les poissons en papier dans le dos des naturistes »

scotch

« L’utilisation d’épingles, de crochets et autres aiguilles est par contre formellement interdite car peu compatible avec la pratique du naturisme »

photo-1

62581374

Espérons que Jean-Paul Lambertier sera entendu et que cette année, personne à Osselle ne sera épinglé.

La rédaction

Crédits images : 1 et 2 : l’Écho de la boucle ; 3 : paroledepate.canalblog.com

 

 

  1. Remplacez le scotch par du velcro, ça tiendra mieux si les personnes on du poil dans le dos 😉

    Reply
  2. Pill Bill arête 27 mars 2015, 21 h 43 min

    Oh, oh, oh, je flaire l’article qui fleure bon le poisson d’avril…
    Ce serait alors un article à tiroir ! un exploit !

    Reply
  3. Un article à tiroir, c’est commode, ça permet de noyer l’ide, si l’ide est au logis, bien sûr. Mais quand le vernis de la commode s’écaille, ça finit en queue de … Il était une fois, un poisson fa…

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.