SÉCURITÉ ROUTIÈRE : L’interdiction de traverser les agglomérations en voiture sera testée cet été dans le Jura

Décidément, en matière de sécurité routière, la Franche-Comté devient un véritable laboratoire expérimental. Le ministre de l’Intérieur avait déjà confirmé début mai qu’une portion de la RN 57, entre Vesoul et Besançon, verrait la vitesse maximale autorisée réduite à 80 km/h à partir du 1er juillet prochain.

C’est cette fois, une mesure expérimentale portant sur la traversée de trois agglomérations situées entre Saint-Vit et Dole qui vient d’être annoncée par la Préfecture : la traversée des villages de Dampierre, Ranchot et Orchamps sera alors interdite à l’ensemble des véhicules à moteurs (hormis pour les riverains et les véhicules d’intervention de la sécurité publique).

saint-vit-dole

Les modalités pratiques ont été précisées par le commandant Jeandevant (Gendarmerie nationale) lors de la conférence de presse mensuelle donnée à la Préfecture de Région : « Les personnes devront arrêter leur voiture, leur moto ou leur camion à l’entrée de l’agglomération et traverser le village à pied. C’est seulement à la sortie du village en question qu’ils pourront reprendre la route avec leur véhicule. »

Pour l’association « la Route Fleurie » qui milite pour une sécurisation routière renforcée, cette mesure est la seule à même de garantir une baisse de 100 % des accidents automobiles dans les agglomérations. « On espère que cette expérimentation confirmera ces chiffres et que la mesure sera ensuite étendue à toute la France », explique la présidente de l’association.

L’expérimentation débutera le 1er juillet prochain.

  1. Je trouve que c’est une très bonne mesure, il y a trop d’accidents en agglomération… Surtout à Dampierre, Ranchot et Orchamps où ils roulent comme des tarés !!!
    Je pense qu’il faut pousser plus loin encore cette mesure en interdisant les piétons !
    Et même plus, je crois qu’il faut complètement raser les agglomérations dangereuses comme Dampierre, Ranchot et Orchamps, et il y en a beaucoup d’autres ; par exemple Ney, Crançot, Bois d’Amont, Cousance, la Pesse, la Rixouse ou Patornay, la liste est non exhaustive… Dortan aussi ! Ah ben non, Dortan, c’est dans l’Ain. Et puis, ils ont déjà assez pris dans la gueule en 1944… Il suffit de jeter un œil aux résultats des scrutins successifs des présidentielles de ce patelin pour s’en apercevoir…
    Je me demade si je n’y suis pas allé un peu fort, là…
    Là enfin, on obtiendrait de vrais résultats

    Reply
  2. Pill Bill Michelin© 24 mai 2015, 22 h 25 min

    Je tenais à présenter mes excuses aux Dortanais, même si j’ai rectifié après coup, j’avais d’abord placé leur bled dans le Jura…

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.