Scandale chez les producteurs de Morteau : 2 millions de saucisses truquées

La Fédération des Producteurs de Saucisse de Morteau a reconnu ce mercredi que 2 millions de saucisses avaient été équipées d’un logiciel de trucage qui visait à fausser le taux de cholestérol dans les analyses sanguines des consommateurs.

saucisse-morteau

Le scandale de la saucisse de Morteau prend une ampleur inédite. La Fédération des Producteurs de Saucisse de Morteau a admis mercredi qu’environ 2 millions de ses saucisses vendues dans le monde depuis les cinq dernières années avaient été équipées d’un logiciel de trucage faussant − à la baisse − le taux de cholestérol dans les analyses sanguines des consommateurs.

Pour le moment, la tricherie n’était avérée qu’en Franche-Comté. Mais des tests ont toutefois été ordonnés dans le reste de la France, ainsi que dans de nombreux pays importateurs de saucisses de Morteau dont l’Allemagne, les États-unis et le Vatican. La Bourgogne réclame pour sa part « une enquête européenne ». Mais les producteurs de saucisse de Morteau ont pris les devants en fournissant un ordre d’idée de l’ampleur de la supercherie évaluée à environ 2 millions de saucisses.

Au final, c’est l’ensemble de la filière charcutière franc-comtoise qui pourrait devoir payer jusqu’à 9 milliards de dollars (8 milliards d’euros) d’amende seulement aux Etats-Unis. Sans compter le coût d’éventuelles procédures en justice. Une menace pour les nombreux salariés et sous-traitants d’un secteur par ailleurs fort dynamique.

D’autres produits francs-comtois concernés ?

Si les responsables semblent prêts à assumer les conséquences de cette manipulation d’envergure, certains laissent déjà entendre que le logiciel en question pourrait être présent dans d’autres produits francs-comtois comme le Mont d’Or ou la cancoillotte. Si cette nouvelle révélation était avérée, le scandale et ses conséquences pourraient être désastreux pour l’ensemble de l’économie franc-comtoise.

La Fédération des Producteurs de Saucisse de Montbéliard a de son côté publié un communiqué dans lequel elle prend ses distances vis à vis de la saucisse concurrente, en concluant non sans humour : « Nous, on n’a peut-être pas la plus grosse mais on a la plus propre. »

La rédaction

Crédits image : Frédérique Voisin-Demery / Creative Commons

  1. la Toulouse
    le cassoulet
    l’andouillette de toyes

  2. J’avais bien remarqué que la petite cheville de bois avait changé d’aspect. C’était donc ça !

  3. Non mais, n’importe quoi, les gars ! Faut arrêter de fumer, ça va vous tuyé !

  4. Pill Bill Tastegras 28 septembre 2015, 13 h 57 min

    il faut demander un Audi… T.

Comments are closed.