Scandale chez les producteurs de Morteau : 2 millions de saucisses truquées

La Fédération des Producteurs de Saucisse de Morteau a reconnu ce mercredi que 2 millions de saucisses avaient été équipées d’un logiciel de trucage qui visait à fausser le taux de cholestérol dans les analyses sanguines des consommateurs.

saucisse-morteau

Le scandale de la saucisse de Morteau prend une ampleur inédite. La Fédération des Producteurs de Saucisse de Morteau a admis mercredi qu’environ 2 millions de ses saucisses vendues dans le monde depuis les cinq dernières années avaient été équipées d’un logiciel de trucage faussant − à la baisse − le taux de cholestérol dans les analyses sanguines des consommateurs.

Pour le moment, la tricherie n’était avérée qu’en Franche-Comté. Mais des tests ont toutefois été ordonnés dans le reste de la France, ainsi que dans de nombreux pays importateurs de saucisses de Morteau dont l’Allemagne, les États-unis et le Vatican. La Bourgogne réclame pour sa part « une enquête européenne ». Mais les producteurs de saucisse de Morteau ont pris les devants en fournissant un ordre d’idée de l’ampleur de la supercherie évaluée à environ 2 millions de saucisses.

Au final, c’est l’ensemble de la filière charcutière franc-comtoise qui pourrait devoir payer jusqu’à 9 milliards de dollars (8 milliards d’euros) d’amende seulement aux Etats-Unis. Sans compter le coût d’éventuelles procédures en justice. Une menace pour les nombreux salariés et sous-traitants d’un secteur par ailleurs fort dynamique.

D’autres produits francs-comtois concernés ?

Si les responsables semblent prêts à assumer les conséquences de cette manipulation d’envergure, certains laissent déjà entendre que le logiciel en question pourrait être présent dans d’autres produits francs-comtois comme le Mont d’Or ou la cancoillotte. Si cette nouvelle révélation était avérée, le scandale et ses conséquences pourraient être désastreux pour l’ensemble de l’économie franc-comtoise.

La Fédération des Producteurs de Saucisse de Montbéliard a de son côté publié un communiqué dans lequel elle prend ses distances vis à vis de la saucisse concurrente, en concluant non sans humour : « Nous, on n’a peut-être pas la plus grosse mais on a la plus propre. »

La rédaction

Crédits image : Frédérique Voisin-Demery / Creative Commons

  1. la Toulouse
    le cassoulet
    l’andouillette de toyes

    Reply
  2. J’avais bien remarqué que la petite cheville de bois avait changé d’aspect. C’était donc ça !

    Reply
  3. Non mais, n’importe quoi, les gars ! Faut arrêter de fumer, ça va vous tuyé !

    Reply
  4. Pill Bill Tastegras 28 septembre 2015, 13 h 57 min

    il faut demander un Audi… T.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.