La Franche-Comté rejoint le fuseau horaire de la Bourgogne

Conséquence concrète du redécoupage régional en cours, la Franche-Comté rejoindra ce week-end le fuseau horaire de la Bourgogne.

fuseau

Le décalage horaire d’une heure entre la Franche-Comté et la Bourgogne sera bientôt un lointain souvenir. « On ne pouvait pas fusionner nos deux régions sans synchroniser nos pendules », explique Marie-Guite Dufay ». Mais ce que la présidente de la région Franche-Comté oublie de préciser, ce sont les raisons qui ont mené au choix de contraindre les Francs-Comtois à rejoindre le fuseau horaire bourguignon et non le contraire. Sans doute parce qu’une fois encore, c’est le plus gros qui l’emporte…

On recule

Toujours est-il que la révolution horaire aura lieu dans l’ensemble de la Franche-Comté durant la nuit de samedi à dimanche ; précisément à 3 heures du matin. Il conviendra alors de reculer vos pendules d’une heure.
Besançon – ville de l’horlogerie s’il en est – sera alors à l’heure de Dijon. Sacré symbole !

Et dans un mois : on recule encore !

Les grognons ne manqueront sans doute pas de suggérer que l’on aurait pu patienter jusqu’au 25 octobre prochain – jour du passage à l’heure d’hiver – et reculer nos pendules en une seule fois de 2 heures. Une remarque pertinente balayée d’un revers de plume par le nouveau et ex-maire de Dijon, François Rebsamen, dans le dernier numéro de DNV (Dijon Notre Ville) : « (…) et derrière le fait que la Franche-Comté rejoigne notre fuseau horaire, je vois un symbole fort : celui d’un ancien adversaire qui reconnaît enfin notre suprématie régionale, dépose ses armes à nos pieds et accepte de gagner nos rangs. Nos enfants se rappelleront longtemps de ce 27 septembre 2015 comme nous nous souvenons encore de la victoire d’Alésia en 1515 »

La rédaction

  1. Hé, le binôme Franche-Comté et Bourgogne étant appelé à devenir un uninôme (sic) sous la forme d’une région unique, il est normal qu’on soit tous à la même heure.
    Ça m’a fait bizarre l’autre jour d’arriver à Dijon (Côte-d’Or, en Bourgogne donc), après une heure sur la nationale, à l’heure PILE où j’avais quitté Besançon, mon point de départ. À cause du décalage horaire d’une heure, justement.

    (Rigolare humanum est.)

    Reply
  2. Et en plus, ils remettent ça avec Alésia, alors que tout le monde sait bien que ce site est à la Chaux des Crotenay !

    Reply
  3. Devra-t-on avancer d’une heure à la Reculée des Planches ?

    Reply
  4. Ah, la victoire d’Alésia en 1515 ! C’est cette même année qu’à Waterloo, Jeanne d’Arc fut pendue…

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.