4 mois de prison ferme pour le Jurassien qui avait écrit Dole avec un « ô »

4555545_m

« On a voulu faire un exemple avec mon client. Cette peine n’était pas justifiée », déplore l’avocat de Jacques Joly-Minotte, un Jurassien de 41 ans que le tribunal de Dole vient de condamner à 4 mois de prison ferme.
Rappel des faits : en septembre 2014, M.Joly-Minotte, est licencié économiquement. Il se rend au guichet de Pôle emploi et remplit comme il se doit le formulaire d’inscription. Il le rapporte à une conseillère qui lui fait alors observer que Dole s’écrit sans accent circonflexe et qu’un Dolois devrait savoir ça. Vexé, Jacques Joly-Minotte s’entête, affirme qu’il a toujours écrit « Dôle » et lance – maladroitement : « c’est pas une petite fonctionnaire qui va m’apprendre à écrire le nom de ma ville natale ! ».

Une faute qui fait le buzz

Les choses auraient pu en rester là mais quelques jours plus tard, un courrier arrive chez les Joly-Minotte : l’inscription de Jacques est refusée par Pôle emploi, au motif que « la ville de résidence indiquée sur le formulaire n’existe pas ».
Entre temps, la faute d’orthographe a fuité : quelqu’un a malencontreusement posté sur Facebook une photographie du formulaire d’inscription sur lequel on peut lire distinctement l’identité de Jacques Joly-Minotte. En quelques jours, l’affaire connait un véritable buzz et les commentaires des Jurassiens ne sont pas tendres : « un jurassien qu’est pas kapable d’écrire Dole cé trop la honte sa ! MDR !!! » ; « Ce mec mérite la mort ! écrire DÔLE nan mais allo quoi ! »

Dépassés par l’ampleur que prend cette affaire et rongés par la honte de vivre sous le même toit que « celui qui ne sait pas écrire Dole », Mme Joly-Minotte et ses 3 enfants préfèrent quitter le domicile familial, laissant un père de famille seul et déprimé. Irrémédiablement, l’homme sombre dans l’alcool. Il se terre chez lui, ne voit plus personne. C’est alors qu’il commet l’erreur ultime : il modifie la page Wikipédia de la ville de Dole et la rebaptise « Dôle ». Une manipulation qui ne passe pas inaperçue et qui lui vaut un article cuisant dans le Progrès du Jura ainsi qu’un nouveau buzz sur les réseaux sociaux.

Chassé de chez lui

Et les ennuis continuent : une pétition lancée par le voisinage recueille plus 900 signatures. Les gens prétendent que leurs biens immobiliers perdent de la valeur à cause de ce « voisin encombrant ». Le propriétaire de Jacques rompt finalement son bail et le malheureux quitte son appartement en juin. Il vit depuis dans la rue. Quant aux Dolois – qui n’oublient rien – il ne leur viendrait pas à l’idée de lui donner la moindre piécette.

L’épilogue de cette triste affaire a donc été écrit ce mardi par le tribunal de Dole qui a condamné Jacques Joly-Minotte à 4 mois de prison ferme suite à la plainte déposée par Pôle emploi pour « fausse déclaration de domicile ».

Si avec tout ça Jacques Joly-Minotte n’est toujours pas capable d’écrire correctement le nom de sa ville, c’est qu’il en tient quand même une sacrée couche.

La rédaction

Crédits image : Cole123RF

  1. Lorsque j’avais une dizaine d’années , Dole s’écrivait avec un accent circonflexe sur le o .Un jour , il a disparu , pourquoi? je n’en connais pas la raison !Peut-être dans les archives de la Mairie , on trouvera la réponse .

    Reply
    • Il n’y a jamais eu de « ^ » sur le « o » de Dole quand j’avais 10 ans, ou quand mon père avait dix ans, ou mon grand-père… Avec un accent, c’est la Dôle en Suisse 🙂

      Reply
      • Je suis désolée il y avait bien un accent circonflexe sur le o. Je n’étais pas de Dole et quand je suis arrivée en avril 1961 j’ai remarqué les pancartes des différentes entrées de la ville « Dôle ». En mars 1962 après le changement et pendant quelques mois aucune pancarte de changer, je m’en étonnais, et un jour on a pu voir les pancartes « Dole ».

        Reply
  2. bande de trou du cul 12 novembre 2015, 14 h 21 min

    Bonjour,
    je trouve qu il reste intolérable qu un journal puisse relayer cette information pr nuir à cette personne pour une simple erreur plutôt que de se battre pr elle. Les gens sont cons et s ils le sont s est en partie grâce à vs qui vs faites appelé journalistes! Il y a des choses bien plus grave. Vs devriez avoir honte. Des gens ne sont pas condamné pr des délits plus grave… Regardez votre gouvernement faites un vrai papier dessus! Non J OUBLIAIS IL VS FINANCE, vs êtes corrompus, vs êtes coupables

    Reply
  3. Et quand on voit que Gueant s’en sort avec 2 ans avec sursis,et encore,on est loin de la fin de la procédure!!!

    Reply
  4. Ah ben c’est pas trop tôt! Marre de voir le nom de cette ville ainsi défiguré et prononcé « Daule » par les extraterrestres. L’erreur de transcription apparue en 1674 sous la plume de Boileau n’a été corrigée officiellement qu’en 1962 par arrêté préfectoral. D’aucun préconisent actuellement qu’étant donné le nombre de kebabs en service dans cette ville, il serait pertinent de l’orthographier désormais Döle.

    Reply
  5. A Choisy le Roi, des jurassiens en exil se sont fait prendre en train d’acheter chez Leclerc du Comté râpé en sachet. Leur famille réclament leur libération et avancent qu’ils ont confondu avec de l’emmental bio. Le procureur général réfute cet argument.

    Reply
  6. Que 4 mois… La justice est vraiment trop clémente ! Depuis le temps que ça dure cette histoire d’accent sur le « o »… Taubira démission 🙂

    Reply
  7. Quand j’étais pensionnaire au Collège de l’Arc, Dole s’écrivait avec un accent circonflexe ce qui évitait de le confondre avec son homologue de Bretagne ! Le spécialiste en orthographe qui a laissé un commentaire ferait bien de lire un peu plus !

    Reply
  8. Ce qui est choquant c’est la plainte de pôle emploi pour une faute d’orthographe, je pensais bêtement qu’ils étaient là pour fournir des emplois. Bizarre vous avez dît bizarre.. Avec trois quarts de siècle au compteur je me dît que ce pays à bien changé et pas en bien.

    Reply
  9. Oui ça fait cher l’accent pour un tel événement ! (Vous remarquerez que événement prend 2 accents aigus). Georges Clemenceau ne m’aurait pas démenti (Clemenceau, eh oui ! sans accent aigu)… IL Y A DES AXES SANS RETOUR ! Gilles Petit.

    Reply
  10. Je ne suis pas plus de Dole que de Dôle, mais ce qui est sur c’est que je ne trouve pas cela Drolle. Aller condamner un pauvre gars sans travail à 4 mois de prison pour pour si peux c’est une honte, honte à la personne de pôle emploi, honte au tribunal qui a fait du zèle, et honte à vous journalistes d’enfoncer cette personne.
    Vous feriez mieux de faire votre travail et de dénoncer les vrais problèmes et les vraies personnes qui elles ne sont jamais condamnées mais pourtant bien coupables.

    Reply
    • Je ne suis pas plus de Dole que de Dôle, mais ne trouve pas cela Drole.
      Vous feriez mieux de faire votre travail de journaliste et de dénoncer les vrais problèmes et les vraies personnes qui sont biens coupables mais jamais condamnés.
      j’éspère que c’est une blague les 4 mois de prison.

      Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.