Besançon : la moutarde de Dijon bannie des cantines de la ville

moutarde-interdite

Le conflit larvé entre Dijon et Besançon a franchi aujourd’hui un nouveau seuil. Après que François Rebsamen, le maire de Dijon, ait affirmé hier à nos confrères du Bien Public que les Bisontins (ou du moins leurs élus) ont « des comportements de gougnafiers », notre bon maire a réuni ce matin en urgence le comité de salut public bisontin. Lors de cette réunion de crise, des sanctions économiques fortes ont été prises à l’encontre de la Cité des ducs de Bourgogne.

C’est ainsi que la moutarde de Dijon s’est retrouvé bannie dès ce midi des menus des cantines municipales bisontines. Une décision sans appel immédiatement entrée en vigueur. « Des gars de la ville sont venus récupérer tous nos pots de moutarde de 10 litres et les ont brûlés sur le parking », raconte cette employée de la cuisine centrale. « Et du coup, pour le repas de midi, on a dû faire la vinaigrette en remplaçant la moutarde par de la cancoillotte. C’est très mauvais mais c’est 100 % franc-comtois. »

Du côté de la mairie, une source bien informée croit savoir que si les Dijonnais poursuivent leurs provocations, les distributeurs de Kir pourraient bien être retirés de l’ensemble des locaux de la mairie et du Grand Besançon.

La rédaction

  1. « comportements de gougnafiers »

    Reply
  2. La moutarde de Dijon vient de Chine depuis longtemps.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.