Besançon : une trentaine de « klaxonneurs » assignés à résidence ce dimanche soir

1280px-Camion_canons_à_eau_police_française

Une trentaine de « klaxonneurs » bisontins repérés jeudi soir par les caméras de surveillance du centre-ville se sont vu notifier une interdiction de sortir de chez eux du dimanche 10 juillet à 8 heures du matin jusqu’au lendemain à midi. Ces derniers pourront librement assister à la finale de l’Euro opposant la France au Portugal mais bien sagement, devant leur téléviseur.

Il faut bien reconnaître que ces supporters avaient largement abusé de la patience des habitants du centre-ville après la victoire de la France contre l’Allemagne, en se livrant à un concert de coups de klaxon intempestifs jusqu’à 3 heures du matin.

Pour de nombreux Bisontins, l’assignation à résidence de ces individus indélicats est une bonne nouvelle : « Moi je travaille le lendemain, explique cette habitante de la rue de la République. J’ai rien dormi de la nuit après le match contre l’Allemagne et mon chien a eu la colique toute la journée de vendredi à cause des pétards ».

Comme l’on pouvait s’y attendre, cette mesure soulève un véritable tollé auprès des associations de défense des droits de l’Homme. Pour Joachim Duforêt-Lantier – président de SFSF (Supporters de Foot sans Frontières) – c’est une double peine inacceptable : « Ces supporters vont déjà être verbalisés pour avoir klaxonné jeudi soir et voilà qu’en plus, on veut les priver d’un droit élémentaire, celui de supporter leur équipe nationale ».

Peu de chance pourtant que les principaux intéressés contreviennent à leur assignation à résidence, puisque une cinquantaine de CRS, appuyés par plusieurs membres des tout nouveaux escadrons régionaux du GIGN seront mobilisés pour surveiller les abords de leurs domiciles.

Espérons que la nuit de dimanche à lundi sera calme et sereine au centre-ville de Besançon et ce, même si l’équipe de France de ballon venait à emporter ce charmant tournoi qui sied tant à l’inculture populaire.

La rédation

Crédits image : Thesupermat / Creative Commons

  1. Faut être sans pitié comme eux l’ont été vis à vis des habitants.

    Reply
  2. Trop de discriminations au sein de cette équipe de France de foot. En effet, seuls les meilleurs joueurs y sont sélectionnés, ce qui constitue un véritable scandale…

    Reply
  3. D ou un pouvoir se permet d interdire de supporter son équipe national quand ont vois notre gros con de président bousculer son voisin sur un but la joie ai la ont l exprimé et se n ai pas tous les jours que l ont ai heureux

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.