Besançon : une douzaine de morts lors d’affrontements entre partisans de la galette comtoise et adeptes de la galette frangipane

affrontements-galette-besancon-crs

Comme c’est hélas régulièrement le cas en début d’année, des affrontements d’une grande violence opposent depuis bientôt une semaine les amateurs de galette comtoise aux aficionados de la galette frangipane. Il n’est pas rare que ces querelles, qui démarrent généralement autour de la machine à café comme de simples joutes verbales entre collègues, se règlent ultérieurement lors de rixes nocturnes extrêmement brutales entre bandes armées issues des deux écoles pâtissières antagonistes.

L’important dispositif policier mis en place cette année par la préfecture du Doubs n’aura malheureusement pas permis d’éviter le drame. Un premier décompte fait d’ores et déjà état d’une douzaine de morts et d’une centaine de blessés. Ce bilan particulièrement lourd pourrait encore s’aggraver, redoute-t-on du côté de la préfecture, car la saison de la galette (la comtoise s’entend) s’étend traditionnellement à Besançon de début janvier à fin décembre.

La rédaction

  1. Lutte contre la pollution: les véhicules équipés d’une galette comtoise pourront circuler les jours pairs dans un rayon de 12 km autour de Besançon. Ceux équipés d’une galette frangipane circuleront les jours impairs. Enfin, les jours fériés, ce sera le tour de ceux qui sont équipés avec une galette bretonne.

    Reply
    • Pill Bill de secours 14 janvier 2017, 14 h 19 min

      Bonne initiative, mais attention, on ne peut rouler que sur quelques dizaines de kilomètres et à vitesse réduite avec une galette…

      Reply
  2. Comme chaque année, un consensus se fera sans avoir à renier son choix initial, on finira tous par prendre de la brioche !

    Reply
  3. BOUQUARD Isabelle 9 janvier 2017, 20 h 36 min

    Le secret de la galette comtoise sous sceau à la citadelle suite à la volonté de Vauban a fait l’objet d’une tentative de vol. Le GIGN est sur la piste…

    Reply
    • Une cellule de crise s’est tenue hier au Kursaal à l’issue de laquelle il a été décidé de déplacer ce secret au Fort Benoît à Chalezeule.

      Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.