Pénurie : le maire de Beure redoute les pillages

À Beure (Doubs), le maire craint que la pénurie de beurre provoque une recrudescence de pillages sur le territoire de sa commune.

Le constat ne vous aura pas échappé : le beurre se fait de plus en plus rare depuis quelques jours dans les rayons de nombreuses grandes surfaces. En cause l’augmentation de la consommation dans les pays émergents doublée d’un mouvement de grève qui s’étend dans le secteur bovin hexagonal.

Conséquence inattendue de cette pénurie, le maire de Beure – petite commune rurale proche de Besançon (Doubs) – redoute les conséquences de l’homonymie de son village avec le produit laitier devenu si rare.
« Depuis quelques jours, on voit des véhicules douteux qui circulent dans les rues du villages dès la tombée de la nuit. C’est une situation très inquiétante », confie le premier édile encore traumatisé par la situation administrative ubuesque à laquelle il avait été confronté en août 2016.

La commune de Beure contrainte d’afficher des messages sanitaires aux entrées du village

Du côté de la préfecture du Doubs, on se veut rassurant : pas de situation alarmante pour le moment. Mais dans le cas où la situation venait à perdurer, une compagnie de CRS pourrait être déployée sur le territoire de la commune de Beure dès la semaine prochaine.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.