Restriction d’eau dans le Doubs : déjà plusieurs verbalisations pour non respect de l’interdiction d’uriner entre 8h et 22h

L’ensemble du département est passé ce vendredi au niveau 4 du plan sécheresse. Plusieurs personnes ont été verbalisées ce samedi pour non respect des nouvelles mesures de restriction d’eau.

Alors que la sécheresse s’aggrave depuis bientôt deux mois dans l’ensemble du département, le niveau 4 du plan sécheresse a été déclenché ce vendredi par le préfet du Doubs. De nouvelles restrictions d’eau particulièrement strictes sont entrées en vigueur. Parmi celles-ci, l’interdiction d’uriner entre 8 heures et 22 heures.

1 500 euros d’amende pour avoir uriné en journée

Face à cette situation de crise où chacun est appelé à modifier ses habitudes dans l’intérêt de tous, certains font toutefois preuve d’incivisme et continuent à n’en faire qu’à leur tête.
Une attitude qui risque de leur coûter très cher car les services de la gendarmerie sont sur la brèche et préviennent : « nous effectuons des contrôles dans tout le département. Toute personne surprise en train d’uriner entre 8 heures du matin et 22 heures s’expose à une amende de 1 500 euros. »

« 1 500 $ ! Ça me fait quand même bien mal au cul ! Tout ça pour avoir pissé après deux bières ! ». Jean-Pierre R., un Pontissalien de 52 ans, n’en revient toujours pas d’avoir été verbalisé par les gendarmes ce samedi matin, une heure à peine après avoir uriné dans ses propres toilettes. « Ils ont sonné à la porte et m’ont montré un petit récipient avec mon urine dedans. »
« Nous effectuons des prélèvement sur les collecteurs d’égouts et remontons à la source grâce aux informations transmises en temps réel par les nouveaux compteurs d’eau intelligents », explique le commandant Zergignac. « En cas de contestation, nous demandons un prélèvement d’ADN au frais du contrevenant. C’est imparable. On en a déjà pincés une trentaine depuis hier. »

En attendant la pluie, les Doubiens vont donc devoir faire preuve de retenue. Tout du moins entre 8 heures et 22 heures.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.