Planche des Belles Filles : Marlène Schiappa dénonce « l’arrivée la plus sexiste du Tour de France »

Pour la quatrième fois en sept ans, le sommet de la Planche des Belles Filles accueillera demain l’arrivée d’une étape du Tour de France. Une situation qui déplait fortement à Marlène Schiappa qui a dénoncé ce mardi sur Twitter « l’arrivée la plus sexiste du Tour de France ».

Interrogée sur France Inter ce mercredi matin, la secrétaire d’État chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes a enfoncé le clou. Regrettant, le « caractère ouvertement sexiste » de la dénomination Planche des Belles Filles qui « démontre un manque de considération total envers les femmes en tant qu’individus. (…) Elles ne sont décrites que comme des vecteurs de jeunesse et de beauté, ce qui est inacceptable ».

Deux pistes envisagées

Marlène Schiappa fera des propositions en début de semaine prochaine aux responsables politiques de Haute-Saône et du Territoire de Belfort.
Selon une source bien informée, deux pistes seraient envisagées : rebaptiser le sommet en lui donnant une dénomination plus acceptable. « Planche de toutes les femmes », aurait été avancé.
Une seconde solution permettrait de conserver l’appellation actuelle toute en garantissant l’égalité entre les femmes et les hommes : le sommet changerait alors de nom chaque année pour alterner entre « Planche des Belles Filles » et « Planche des Beaux Garçons »

En somme, une seule certitude : l’État s’opposera à une prochaine arrivée du Tour de France au sommet de la Planche des Belles Filles tant qu’aucune solution n’aura été adoptée.

La rédaction

Crédit image : Wikimedia

  1. Comment une ministre peut-elle se permettre d’étaler à ce point son ignorance ?
    La Planche des Belles Filles est un HOMMAGE aux femmes et aux filles qui ont préférées se suicider en se noyant plutôt que de tomber aux mains des Allemands.
    Alors Mme la ministre : au lieu de chercher la polémique, intéressez-vous d’abord !

    Reply
  2. @Dupont (connard !)
    Le nom original de ce col, qui participe à son mythe, vient d’une légende qui raconte qu’au XVIIe siècle, lors de la guerre de Trente Ans (1618-1648), toutes les jeunes filles d’un village avaient grimpé au sommet de la Planche afin d’échapper aux mercenaires suédois. Elles se seraient toutes suicidées.

    Reply
  3. Bien d’accord avec Mme Schiappa. Ce lieu pourrait effectivement avoir une appellation « tournante » : planche
    des belles filles
    des beaux mecs
    des LGBT
    de tout le monde
    Interrogés, les fabriquants de cartes routières et GPS restent dubitatifs (en un seul mot)

    Reply
  4. Oui, ben pour « La Planche des Beaux Garçons », on verra lors du tour de France féminin… Si elles sont bien sages !

    Reply
    • Elle n’a pas fait allusion à la planche à repasser … car il s’agit bien de ça : c’est la planche à repasser des belles filles, mais ça faisait trop long sur les cartes routières, on a donc réduit le nom. Alors, la planche à repasser des beaux mecs, ça le fait pas hein ? Le repassage, c’est un truc de fille …
      OK je sors 😉

      Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.