Nouveau protocole sanitaire dans les écoles : « lors de la réalisation d’un autotest, l’écouvillon pourra être remplacé par une attestation sur l’honneur », annonce Jean-Michel Blanquer


Les assouplissements du protocole sanitaire dans les écoles se succèdent à un rythme soutenu. Lundi, le Premier ministre, Jean Castex, présentait une simplification du protocole en vigueur dans les établissements scolaires pour les élèves cas contact : la fin de l’obligation du test PCR ou antigénique. Ce dernier étant dorénavant remplacé par trois autotests successifs certifiés par une unique attestation sur l’honneur parentale.
Un assouplissement qui était attendu avec impatience, tant par les parents dépassés que par les pharmacies et laboratoires submergés.
Dans l’objectif évident de justifier une prochaine grève corporatiste, les syndicats enseignants s’étaient quant à eux déclarés circonspects et inquiets face à cette décision ministérielle.

Deux jours après le chef du gouvernement, c’était au tour de Jean-Michel Blanquer de présenter ce mercredi, chez nos confrères de RTL Matin, un nouvel assouplissement du protocole sanitaire qui devrait entrer en vigueur ce vendredi : « J’ai entendu la détresse des parents-électeurs confrontés à la situation pénible de devoir insérer un écouvillon dans le nez de leur enfant généralement récalcitrant », a expliqué le ministre de l’éducation nationale avant d’ajouter : « J’ai donc décidé que désormais, lors de la réalisation d’un autotest, l’écouvillon pourra être remplacé par une simple attestation sur l’honneur ».

Jean-Marie Blanquer n’a toutefois pas précisé si la même attestation sur l’honneur pourrait être utilisée pour les trois autotests.

La rédaction

Crédits image : Jérémy Barande / Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic