Quelle attitude adopter en présence d’un pigeon asiatique ?

colombus asiat vulgaris
Depuis quelques semaines, ils sont au centre de beaucoup de conversations. La presse locale leur a même consacré plusieurs articles.
« Ils » se sont ces fameux pigeons asiatiques apparus récemment dans le nord de notre région et qui seraient déjà au nombre de 5000 individus d’après la LPO de Franche-Comté (Ligue pour la Protection des Oiseaux).

À Besançon, à Montbéliard et à Belfort, la présence de ses nouveaux volatiles n’est pas passée inaperçue.
C’est d’abord leur cri que l’on remarque : un sifflement strident particulièrement désagréable. Ensuite c’est leur comportement qui inquiète car contrairement à leurs cousins européens, les pigeons asiatiques sont carnivores et constituent des prédateurs particulièrement agressifs. Les moineaux semblent d’ailleurs en faire les frais si l’on en croit les nombreux os mêlés de plumes qui jonchent le sol du parc Micaud (Besançon) et du Près-la-Rose (Montbéliard) depuis quelques semaines.

D’apparence, le pigeon asiatique ressemble beaucoup à celui que nous connaissons. Une différence toutefois : on remarque deux lignes noires assez larges traversant chacune de ses ailes dans leur largeur (voir la photographie ci-dessus)

À la LPO, on veut rassurer la population mais aussi donner quelques précieux conseils : « Il ne faut pas avoir peur. Ils ne s’attaquent pas à l’homme. Les dents pointues que l’on aperçoit quand ils ouvrent leur bec ne leur servent qu’à déchiqueter les moineaux, les canetons et les petits animaux qui constituent leurs proies favorites. »

Dans son guide « Vivre avec le pigeon asiatique » qui sera prochainement distribué dans les points publics d’information, la LPO donne deux conseils sur l’attitude à adopter en présence de ces volatiles :

– Il ne faut surtout pas leur lancer du pain. Ils détestent ça et prennent très mal le fait qu’on puisse penser qu’ils en consomment. C’est la seule situation dans laquelle on a pu observer des agressions dramatiques envers l’homme.

– Quand un pigeon asiatique pousse son cri caractéristique en vous regardant, ne le fixez pas dans les yeux. Regardez ailleurs. Par contre, si vous êtes une femme, fuyez. Car s’il est établi que le pigeon asiatique n’est pas agressif envers l’homme, on est beaucoup moins affirmatif en ce qui concerne son comportement envers la femme.

La rédaction
Crédits image : Christine Matthews / Creative Commons