Tramway : le phénomène des rames bondées enfin expliqué

Ginko révèle que plusieurs centaines de personnes âgées passent leurs journées entières dans le tramway, ne laissant aux autres voyageurs que les rares places debout.

tram-bonde

Besançon. Depuis une quinzaine de jours, la plupart des usagers du tramway se plaignent du fait que les rames sont de plus en plus souvent bondées et ce, à n’importe quelle heure de la journée.

Le phénomène a pris une telle ampleur que certains voyageurs doivent parfois attendre le passage de 5 ou 6 rames avant de pouvoir se faire une petite place au milieu des autres voyageurs compactés comme des sardines en boîte.

Très vite, les habituels détracteurs du tramway ont avancé l’hypothèse d’un sous-dimensionnement des rames. Pourtant, du côté de Ginko, ce phénomène est d’abord resté totalement inexplicable : « Le nombre total de voyageurs empruntant quotidiennement le tramway est bien inférieur à la capacité de l’ensemble des rames », explique Jacques Filtran – directeur technique du réseau – « on ne comprenait pas pourquoi les rames étaient à ce point remplies. »

L’explication de ce qui était devenu « le mystère des rames bondées » est finalement venue des résultats d’une enquête menée il y a quelques jours dans les rames du tram.

« On a découvert que plusieurs centaines de personnes âgées passent leurs journées entières dans les rames du tram ! », rapporte Jacques Filtran, « comme ils ont tous un abonnement, on ne peut pas les empêcher de faire ça. On a un gros problème. »

L’Écho de la boucle a retrouvé l’un de ces papis voyageurs qui a gentiment accepté de répondre à nos questions.

Pourquoi passez-vous votre journée dans le tramway ?

On a tous très peur de se faire happer par cette satanée machine. Alors on s’est tous dit la même chose : le plus sûr pour nous, c’est encore d’être dedans.

Vous descendez quand même du tramway de temps en temps ?

Moi je prends le premier à 5 heures. Tous mes repas, je les ai avec moi et je mange dans ma rame. J’ai mon thermos de café et mes chocos pour le petit déjeuner. À midi j’ai mes sandwichs et pour le soir, mon thermos de soupe. Par contre je descends chaque fois que le tram passe à l’arrêt Micaud parce que les toilettes publiques sont juste à côté. Ça, y’a pas dans le tram et c’est bien dommage. Quand j’ai fini, je remonte dans le tram suivant.

Et comment passez-vous vos journées ?

On est généralement une trentaine de vieux (sic) dans chaque rame. On commence à bien se connaître et on a appris à s’occuper. Certains jouent à la belote, d’autres à Pyramide. Moi j’ai mes mots fléchés.

Êtes-vous conscient qu’à cause de votre comportement, les rames sont bondées et que cela empêche d’honnêtes actifs d’aller travailler ?

Bien sûr qu’on sait. D’ailleurs qu’est-ce qu’on se marre en voyant les tronches de ceux qui voyagent debout. Les plus drôles sont ceux qui n’ont même pas la place de monter.

Ne seriez-vous pas plus heureux à passer vos journées dans un endroit adapté comme la Maison des Seniors par exemple ?

C’est pour les vieux ça non ? Moi je dis : tant qu’on voyage, on n’est pas vieux ! Vive le tram !

 

La rédaction

Crédits photo : dalbera / Creative Commons

  1. […] Ginko révèle que plusieurs centaines de personnes âgées passent leurs journées entières dans le tramway, ne laissant aux autres voyageurs que les rares places debout.  […]

Comments are closed.