Ivre, il se retrouve attaché au pont Battant par un cadenas d’amour

Une semaine à peine après la tentative d’arrachement d’un cadenas d’amour à la voiture-bélier, c’est cette fois un malheureux garçon qui s’est retrouvé cadenassé nuitamment au garde-corps du pont Battant.

lock-380792_1280

Ce mardi matin, la police municipale a effectué une intervention inhabituelle afin de libérer un jeune homme – Bastien S. – qui s’était retrouvé étrangement attaché au garde-corps du pont Battant durant une bonne partie de la nuit.

Un cadenas dans l’oreille

Les policiers ont été alertés vers 4 heures du matin par deux passants qui venaient de découvrir un jeune individu transi de froid, à quatre pattes et le visage collé au grillage du pont. « En arrivant sur place, on a d’abord remarqué son haleine chargée et on a cru qu’il était simplement ivre », rapporte l’un des policiers municipaux, « et puis on s’est rendus-compte qu’un cadenas le retenait au grillage. Un gros cadenas doré qui passait à travers un gros piercing qu’il avait dans le lobe de l’oreille ! »

Avant d’être délivré, le malheureux a encore dû patienter plus d’une heure :  « Il était impossible de remettre la main sur le coupe-boulon », précise − penaud − le technicien municipal d’astreinte, « c’est Jean-René qui l’avait emmené chez lui pour le pont du 11 novembre. Je lui ai téléphoné et il a fallu attendre qu’il arrive ».

Le jeune homme enfin secouru mais encore abasourdi a tout de même pu raconter aux fonctionnaires de police le déroulement des faits qui l’avaient mené à son insolite cadenassage auriculaire.

Un geste romantique qui a mal tourné

Alors qu’il participait à une soirée festive avec sa petite amie − Jennifer,  Bastien lui a proposé d’immortaliser leur amour en posant un cadenas sur le pont Battant. Visiblement emballée, la jeune fille s’est empressée d’accepter et c’est aux alentours de 2 heures du matin que le couple s’est retrouvé sur le pont « avec un pack de bières et un cadenas ». À partir de cet instant, les souvenirs de Bastien S. sont parcellaires, mais ce dernier croit se rappeler que pour prouver à quel point il était attaché à Jennifer, il aurait fixé le cadenas au grillage du pont et… à l’énorme piercing qu’il a dans le lobe de l’oreille gauche.

Croyant à une plaisanterie, la jeune fille aurait alors jeté la clé dans le Doubs et serait partie en rigolant. « J’ai crié mais elle a rien compris », regrette Bastien.
Interrogée par les policiers, la demoiselle en question croit encore à un canular de Bastien − bien connu pour être « un déconneur hors pair ».

Si le grillage du garde-corps du pont a pu être découpé afin de libérer le malheureux jeune homme, le cadenas est quant à lui resté accroché à son l’oreille. Une situation pour le moins ridicule dont le jeune homme n’a visiblement pas pris ombrage, ce dernier s’étant empressé d’exhiber son cadenas d’amour sur son mur Facebook.

source : Facebook

source : Facebook

Une semaine à peine après la tentative d’arrachement d’un cadenas d’amour à la voiture-bélier, les riverains du pont Battant commencent à s’inquiéter des conséquences néfastes d’une mode qui prend chaque jour un peu plus d’ampleur auprès des jeunes.

À ce jour, on dénombre plus de 1.500 cadenas d’amour sur le pont Battant.

La rédaction

Lire également :

Suite à une déception sentimentale, il tente d’arracher son cadenas d’amour à l’aide d’une voiture-bélier