Lumières étranges dans le ciel jurassien : c’était un canular !

lumieres

De nombreux Jurassiens ont pu assister dans la nuit de samedi à dimanche au déplacement de plusieurs lumières étranges dans le ciel nocturne. Certaines personnes ont décrit un objet rapide de couleur bleu-vert se déplaçant vers le nord, d’autres des lumières orange alignées.

Suite au premier témoignage relaté par nos confrères du Progrès dès dimanche matin, beaucoup de Jurassiens ayant assisté au phénomène se sont manifestés. Mais les quelques hypothèses avancées ont rapidement rencontré leurs limites : un avion ou un hélicoptère aurait émis une lumière clignotante, des lanternes volantes se seraient déplacées beaucoup plus lentement.

La solution de l’énigme est finalement venue de l’Observatoire astronomique de Besançon où plusieurs astronomes amateurs ont également observé le phénomène ce samedi soir vers 23h15 : « On a compris que c’était un canular dès qu’on a orienté le grand télescope de l’observatoire en direction de ces drôles de lumières. On a alors aperçu très nettement trois soucoupes volantes et derrière les hublots, ces cons de Saturniens qui se marraient comme des gosses. »

Pour les astronomes amateurs bisontins − particulièrement rompus aux observations de l’espace et de ses innombrables populations indigènes − il n’y a aucun doute : « quatre paires d’yeux au niveau de l’abdomen et une douzaine de bras par individu, c’était forcément ces cons de Saturniens ! »

La naïveté avec laquelle nos voisins jurassiens se laissent abuser par le moindre canular est à chaque fois aussi consternante. Quant à nos collègues de la presse locale traditionnelle… non rien.

La rédaction

  1. Saturne au ridicule, en effet !

    Reply
  2. Pill Bill soirée mousse 24 juin 2015, 16 h 39 min

    D’après le professeur Andromède du Centaure, célèbre ufologue du XXIIème siècle, il s’agirait probablement d’effets de réverbération dans la couche nuageuse de l’atmosphère dus à une émission lumineuse générée par les spots de la discothèque de la Vrine, mais ce reste une hypothèse en cours d’étude encore de nos jours…

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.