Marie-Guite Dufay annonce le transfert du MuséoParc d’Alésia vers le site jurassien de Chaux-des-Crotenay

Le site d’Alésia transféré dans le Jura : première décision symbolique de Marie-Guite Dufay pour célébrer la conquête de la Bourgogne Franche-Comté par les Francs-Comtois.

alesia

« C’est une décision historique ! », s’enflamme Marie-Guite Dufay, future présidente de la grande région Bourgogne Franche-Comté, en conclusion d’un communiqué dans lequel elle fait part de son intention « de célébrer dignement la récente conquête de la grande région par les Francs-Comtois en transférant définitivement dans le Jura, le site officiel de l’antique bataille d’Alésia. »

C’est ainsi que dès le lundi 4 janvier,  le nouveau Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté− réuni en session extraordinaire à Dijon − votera une déclaration formelle reconnaissant que l’emplacement d’Alésia se trouve sur le territoire de la commune jurassienne de Chaux-des-Crotenay.

Dans la foulée, Marie-Guite Dufay engagera les démarches indispensables à cette officialisation auprès du Ministère de la Culture. « En tant que Présidente des deux régions fusionnées, il était de mon ressort de trancher sur ce point historique qui n’a eu de cesse, depuis plus d’un siècle, d’empoisonner les relations entre Bourguignons et Francs-Comtois »

En Bourgogne, cette décision n’a pas manqué de susciter de vives réactions. Les représentants de la classe politique, s’appuyant sur les conclusions d’historiens vendus à la cause de « l’Alésia bourguignonne », sont rapidement montés au créneau pour défendre la localisation actuelle de la fameuse bataille. François Sauvadet, président du Conseil départemental de Côte-d’Or et adversaire malheureux de Marie-Guite Dufay aux récentes élections régionales, s’est fendu d’un communiqué ulcéré : « Je n’entends pas déposer mon MuséoParc aux pieds de Mme Dufay sans résistance ! »

« Ce transfert ne se fera pas sans contrepartie », rassure la présidente de région. « L’essentiel est désormais de réparer cette injustice séculaire et de rendre à César ce qui lui appartient – à savoir le lieu exact de sa victoire ! »

De source encore non officielle, le site d’Alise-Sainte-Reine pourrait récupérer, en compensation de son déclassement archéologique, la très convoitée gare TGV de Besançon Franche-Comté.

La rédaction

  1. Et finalement, ce sera en Haute -Saône qu’Alésia sera déplacée, car Vercingétorix aurait déclaré: « je ne donnerai Gray qu’aux romains ! ». Précisément, allée Ajacta (est).

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.