Le pot de cancoillotte neutre rencontre une vive opposition en Franche-Comté

Obligatoire à partir du 1er juin prochain, le pot de cancoillotte neutre ne passe décidément pas auprès des Francs-Comtois. Les opposants ont reçu hier le soutien de Nicolas Sarkozy.

CANCOILLOTTE-NEUTRE

Après quatre année de combat entre le ministre de la Santé et la filière laitière comtoise, le pot de cancoillotte neutre remplira les étals des commerces alimentaires dès le 1er juin 2016. Cette mesure phare du Plan national de réduction du taux de cholestérol dans le sang défendu par la ministre Marisol Touraine, vient d’être entérinée par la loi Santé n° 2016-41 du 26 janvier 2016.

L’ambition poursuivie est de rendre les pots de cancoillotte moins attrayants, notamment pour les plus jeunes qui représentent 27 % des cas de cancoillottisme sévère. Les pots seront ainsi uniformisés : même forme, même taille, même couleur, même typographie, sans logo, etc. Seuls le mot « Cancoillotte » ainsi que la marque et le parfum seront discrètement apposés sur le couvercle.

Une vive opposition régionale

Mais en Franche-Comté, la neutralité du pot de cancoillotte ne passe pas. « Chez nous, le pot de cancoillotte est presque aussi important que la cancoillotte elle-même », précise Jacques Duronthon, président de la Fédération des Cancoillottiers Comtois. « Les Francs-Comtois ont traditionnellement l’habitude de choisir leur cancoillotte en fonction de la couleur du pot. C’est totalement affectif. Si le pot devient neutre, les gens n’en achèteront plus ! »

gamme-cancoillotte-classique-2

C’est un fait établi que l’on trouve dans les commerces alimentaires de la région une grande variété de pots de cancoillotte de coloris différents. « Certains clients choisissent leur pot en fonction de leur couleur préférée mais beaucoup optent pour le pot qui s’assortit le mieux avec leurs habits du jour », explique ce gérant d’un Casino Shop du centre-ville de Besançon (Doubs). Pour appuyer cette crainte, la filière laitière comtoise met en avant ce sondage paru chez nos confrères de l’Est Républicain et qui indique que 86 % des Francs-Comtois sont opposés au pot de cancoillotte neutre.

Un soutien inattendu

Les opposants ont reçu hier soir un soutien inespéré ; celui de Nicolas Sarkozy. L’ancien Président de la République, qui était l’invité de l’émission Des Paroles et des Actes sur France 2, a affirmé son opposition à la mise en place du pot de cancoillotte neutre : « Si nous acceptions le pot de cancoillotte neutre, dans six mois on vous proposera la bouteille de vin neutre, et c’en sera fini de nos appellations, c’en sera fini de nos terroirs, c’en sera fini de la défense de nos savoir-faire. Vous aurez demain des intégristes qui vous demanderaient la bouteille neutre. Puis au final, vous verrez, on en arrivera à une complète absurdité : le paquet de cigarettes neutre. »

La rédaction

  1. Il faudrait une loi pour un Nicolas Sarkozy neutre…
    Non mais sérieusement ! La cancoillotte ! Mais enfin, elle est loin d’être aussi dangereuse en terme de cholestérol que la boîte ! ou même le Morbier ! Encore une loi à la con ! Hé, Marisol, retourne en Touraine !!! Encore une fois, on ne vise pas les bonnes personnes ! On tape sur les petites gens !

    Reply
  2. Mais de quoi se mêle-t-elle ? On a l’impression d’une lubie subite .
    Elle ferait mieux de faire en sorte que les patients des hôpitaux paient AVANT la consultation !
    Au lieu de les laisser partir sans passer à la caisse .
    ‘tain, Marisol , bouge-toi dans le bon sens !

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.