Vesoul : il découvre un homme du GIGN à l’intérieur de son Big Mac

Un consommateur a fait une découverte pour le moins inattendue dans un hamburger acheté au McDonald’s de Vesoul. L’association 60 millions de consommateurs dénonce les conséquences néfastes de l’état d’urgence sur la sécurité aimentaire.

reconstitution

reconstitution

Souris morte, dent humaine, tête de poulet… Les consommateurs font parfois des découvertes peu appétissantes lors de leur repas dans les établissements de restauration rapide. Alors qu’il déjeunait ce mardi midi dans le restaurant McDonald’s de sa ville, un habitant de Vesoul a découvert, stupéfait, un homme du GIGN à l’intérieur de son Big Mac. Une scène qu’il a immortalisée avec son téléphone portable, et qui a déjà été visionnée plusieurs milliers de fois sur Youtube.

« J’ai failli croquer dedans », s’exclame Mounir B., dans les colonnes de l’Est Républicain. « J’ai d’abord pensé que c’était un gros os car mon hamburger était étrangement lourd. En fait, c’était le casque du gendarme et ensuite j’ai vu son arme, sa cagoule noir et son regard viril qui m’a glacé ». Dégoûté, le client exige alors de parler au directeur de l’établissement, qui, en échange, lui propose des repas gratuits. « Je ne compte pas y retourner », soupire Mounir.
Dans un communiqué publié ce matin sur Facebook, la chaîne de restauration rapide s’est platement excusée, annonçant l’ouverture d’une enquête. « Nous avons d’ores et déjà identifié le lot dont provenait ce hamburger et nous avons contacté le ministère de l’Intérieur pour avoir des explications (…) ».

« Les représentants des forces de l’ordre sont omniprésents, y compris dans de nombreuses préparations alimentaires »

Pour l’association 60 millions de consommateurs, la situation actuelle est extrêmement préoccupante : « Depuis le déclenchement de l’état d’urgence, les représentants des forces de l’ordre sont omniprésents, y compris dans de nombreuses préparations alimentaires. Cette vigilance est sans doute un bien pour la sécurité physique des citoyens mais elle fait peser une menace bien réelle sur leur sécurité alimentaire ».

La mésaventure survenue au McDonald’s de Vesoul n’est malheureusement pas une première. Au début du mois de mai, 60 millions de consommateurs révélait qu’un Parisien avait découvert une compagnie entière de CRS dans une barquette de salade de nouilles au surimi. En mars dernier, c’est un policier en civil qui avait été retrouvé dans une boîte de haricots verts par un habitant du Morbihan. Une liste qui est bien loin d’être exhaustive. Rien de très rassurant pour le consommateur….

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.