Le maire « En marche » de Besançon interdit la pratique du jogging dans sa ville

Jogging, footing, running… peu importe la dénomination : le maire « En Marche » de Besançon ne veut plus que l’on coure dans sa ville.
« C’est une question de cohérence et de bon sens », explique Jean-Louis Fousseret lorsqu’on lui demande pourquoi il a décidé de bannir de sa cité la pratique pourtant très en vogue de la course à pied. « Comprenez que dans une ville dont le maire est en marche, on ne peut pas laisser impunément courir tous ces gens ».

En 2014 déjà, la ville de Besançon avait pris des mesures pour inciter les joggeurs à prendre le tramway. Une tentative qui était restée vaine.
C’est désormais par arrêté municipal que le maire de la ville a décidé de régler le problème. Depuis le 1er février, les contrevenants pris en flagrant délit de course à pied encourent une amende forfaitaire de 48 euros ainsi que l’immobilisation immédiate de leurs chaussures de sport.

La ville de Besançon veut inciter les joggeurs à prendre le tramway

La rédaction

  1. Z’avez pas compris!
    Le maire se souvient à coup sûr de ces propos révolutionnaires : « Cours, cours, camarade! Le vieux monde est derrière toi! ».
    C’est pour cela qu’il marche!….

    Reply
  2. Que l’on courE…

    Reply
  3. Quand j irai la bas,j irai courir autour de la mairie,et si vous voulez me verbaliser,courez mrs et ça risque de durer longtemps…..

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.