Besançon : la BAC interpelle un enfant de 10 ans qui collait des poissons en papier dans le dos des personnes âgées

Ce dimanche, vers 11h10, un délinquant d’une dizaine d’années a été interpellé par la BAC en plein centre-ville de Besançon.

10877250_m

Besançon. Ce témoin avait alerté le commissariat vers 11h00. Il venait d’assister à l’étrange manège auquel se livrait un enfant d’une dizaine d’années en plein cœur du parc Micaud.

Armé d’un rouleau de scotch et d’une paire de ciseaux, la jeune crapule découpait dans du papier coloré des formes évoquant vaguement des silhouettes de poissons. Il les collait ensuite dans le dos des personnes âgées assises sur les bancs, sans que celles-ci s’en aperçoivent.

« C’est le sourire sardonique de ce sale petit merdeux qui m’a mis la puce à l’oreille », raconte le témoin des faits. « Quand j’ai vu son manège, j’ai tout de suite appelé les flics ».

Du côté du commissariat, la situation a immédiatement été prise au sérieux et c’est la BAC qui a été dépêchée sur place. Le capitaine de la brigade d’intervention raconte l’interpellation : « On a pris le suspect en flagrant délit au moment où il venait de coller un poisson gros comme ça dans le dos d’une vieille dame. On lui a mis un coup de Taser, appliqué une clé de bras, passé les menottes et c’était réglé. Il a pleuré très fort sa mère mais on a l’habitude : avec les racailles de cet âge, c’est toujours la même chose. »

L’auteur des faits sera présenté au juge d’instruction en fin d’après-midi. Si la qualification « d’accrochage non sollicité de poissons en papier dans le dos avec usage d’une paire de ciseaux et d’un rouleau de scotch » est retenue, cette petite ordure encourt une peine pouvant aller jusqu’à 5 ans de prison. Il risque également la déchéance de nationalité et pourrait se voir interdit – jusqu’à sa majorité – de s’approcher à moins de 500 mètres d’une personne âgée.

Quant aux parents de ce sale petit connard – déjà défavorablement connus des services de l’HADOPI – ils verront leurs allocations familiales suspendues dès le mois prochain. Comment ne pas s’en réjouir ?

  1. Pill Bill Dutrou 3 avril 2016, 21 h 37 min

    Ça lui fera des pieds ! Espèce de petite saloperie va ! Va chercher ta mère, que je te refasse !!!! Je m’en vais t’apprendre les bonnes manières, sâle môme !
    J’en fais peut-être un peu trop, là…

    Saleté, va !!!!!!!

    Reply
  2. Des poissons dans le dos, c’est quand même moins désagréable que des menottes en métal.

    Reply
  3. J’ose espérer que c’est un canular

    Reply
  4. 1er avril 2015 – une grosse blague !!

    Reply
  5. J espère que c est un poisson d avril sinon ça craint

    Reply
  6.  » #DénonceUnGalopins pour récupérer des points sur ton permis de conduire » est une opération engagée pour trouver une utilité aux fausses caches à radars (voir ici: http://lechodelaboucle.fr/2018/03/18/non-vous-ne-revez-pas-de-vrais-gendarmes-caches-dans-faux-radars/) finalement jugées trop dangereuses à l’usage pour les fonctionnaires…

    Reply
  7. Moi j’ai bien rit. J’ai pas trop cru à la blague au début…en gros j’ai mis les 2 pieds dedans…puis la dernière phrase m’a fait mourir de rire. Pour une fois qu’on peut lire un article déjanté. Bravo l’équipe très beau poisson d’avril

    Reply
  8. Big Dupertuis Ben 16 avril 2018, 18 h 32 min

    M…, Pill Bill Dutrou Du…, t’aurais pu faire gaffe. T’a pas vu que c’était posté le 1er avril et il y a quoi le premier avril, hein, Dutrou de mémoire ? Et il y a quoi dans l’Écho de la Boucle, hein, Dutrou au Loup ? ‘reu’sment qu’y a un Polska pour te ramener à la réalité, malgré ses (Du)trous dans la syntaxe !

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.